Fermer

Côte d’Ivoire: Cegelec Maroc remporte plus de 15 milliards de FCFA de contrats

Mise à jour le 21/11/2018 à 14h02 Publié le 21/11/2018 à 13h59 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Economie
Cegelec Maroc
© Copyright : DR

#Maroc : Cegelec Maroc vient de remporter près de 15,5 milliards de FCFA de contrats, soit 23,6 millions d’euros, dans le cadre de marchés publics dans le secteur électrique en Côte d’Ivoire. Une bonne nouvelle alors que le pays multiplie les investissements dans ce domaine stratégique.

Cegelec Maroc enchaîne les contrats en Côte d’Ivoire. Après avoir remporté, dans le cadre de consortiums, successivement des marchés pour l’extension de la fibre optique, puis pour l’extension de la centrale thermique de Vridi à Abidjan fin 2016, la firme vient de remporter trois nouveaux contrats d’une valeur globale d’environ 15,5 milliards FCFA, soit 23,6 millions d’euros.

Il s’agit de marchés publics portant sur des travaux d’extension et de renforcement du réseau de distribution d’électricité dans dix grandes villes à l’intérieur du pays (Gagnoa, Soubré, Sassandra, Duékoué, Touba, Guiglo, Séguéla, Odienné et Katiola).

Ces contrats ont été décrochés à la suite d’appels d’offres qui ont vu la participation de grandes entreprises internationales, d’après un document officiel de Côte d’Ivoire Energies, l’agence publique en charge des projets dans le secteur.


LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire: la marocaine Cegelec choisie pour un marché de 170 millions de dollars


Ces chantiers vont certainement contribuer au projet du gouvernement d’améliorer l’accès à l’électricité des populations ivoiriennes avec l’objectif de raccorder l’ensemble des localités de Côte d'Icoire (y compris les villages) au réseau électrique d’ici 2025, comme annoncé par le président Alassane Ouattara.

Cegelec Maroc, qui dispose d’une agence à Abidjan, va prendre une part à l’ambitieux programme de développement du secteur électrique ivoirien. Le pays, qui va doubler sa capacité à 4.000 MW d’ici 2020, a en effet un portefeuille de projets de 22,5 milliards de dollars sur la période 2014-2030, avait indiqué le vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan lors de l’inauguration de l’usine Nexans, au début de ce mois de novembre. 


LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire. Électricité: le gouvernement cible un objectif de 4.000 MW installés à l'horizon 2020


En plus de Nexans, une autre entreprise marocaine a su tirer son épingle du jeu dans ce secteur. Il s'agit de Nova Power, qui a en effet obtenu le projet de construction de la première centrale solaire du pays, à Korhogo, dans le nord ivoirien, d’une capacité de 25MW pour un investissement de 23,5 milliards FCFA, soit 35,9 millions d’euros. De quoi propulser la Côte d'Ivoire dans la production salvatrice d'énergie propre... 
Le 21/11/2018 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet