Fermer

Côte d'Ivoire. Baie de Cocody: les travaux du Carrefour de l'Indénié confiés au Marocain SGTM

Mise à jour le 16/09/2019 à 16h19 Publié le 16/09/2019 à 16h16 Par Le360 Afrique - MAP

#Economie
Carrefour de l'Indénié
© Copyright : DR

#Maroc : Les travaux d'aménagement du Carrefour de l’Indénié, composante du Projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody, porté par le roi Mohammed VI et le président ivoirien Alassane Ouattara, ont été lancés, lundi à Abidjan.

Confiés à l’entreprise marocaine "Société Générale des Travaux du Maroc" (SGTM), les travaux d’aménagement du Carrefour de l’Indénié, point névralgique de la circulation à Abidjan, nécessiteront un investissement de 36 millions d’euros, financés par l’Etat de Côte d’Ivoire et la Banque islamique de développement (BID).

Devant s’étaler sur 21 mois, ce projet porte sur la réalisation de plusieurs infrastructures et ouvrages routiers, à savoir 15 bretelles d’une longueur totale de 4160m, 4 giratoires d’une longueur de 810m et 12 voies latérales d’une longueur de 2240m.

Prévu dans le cadre de la 2ème tranche du Projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody, les travaux consistent aussi, en la construction de 4 ponts d’une longueur totale de 219m en plus d’une trémie.


LIRE AUSSI: Abidjan. Baie de Cocody: un pont à haubans confié au Marocain Marchica Med


L'aménagement a ainsi pour objectif de fluidifier le trafic au niveau de ce point névralgique de la capitale économique ivoirienne qui connait le passage de 150.000 véhicules par jour.

Le projet permettra aussi de régler durablement la problématique des inondations dans la baie de Cocody, d’améliorer la qualité des eaux et de réduire les nuisances olfactives sur le site.

La cérémonie de lancement des travaux a été présidée par le ministre d’Etat ivoirien, ministre de la défense, Hamed Bakayoko en présence notamment, côté marocain, de l’Ambassadeur du Royaume en Côte d’Ivoire, Abdelmalek El Kettani et de Saïd Zarrou, PDG de Marchica MED, agence chargée d’assister la Côte d’Ivoire dans la réalisation du projet de sauvegarde et de valorisation de la Baie de Cocody.


LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire: la baie de Cocody donne un aperçu de la stratégie marocaine en Afrique


A cette occasion, le ministre d’Etat, Hamed Bakayoko, a fait part de sa gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour Sa vision de développement partagée avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

Le Maroc, a-t-il souligné, contribue significativement aux efforts de développement de la Côte d’Ivoire, à travers des projets inhérents à différents domaines et secteurs.

De son côté, l'ambassadeur du Maroc à Abidjan a souligné que l’aménagement du Carrefour de l’indénié, à l’image de tout le projet de sauvegarde la Baie de Cocody, traduit fidèlement la vision humaniste des deux Chefs d’Etat et leur volonté conjointe pour un développement inclusif et harmonieux de leurs pays respectifs.


LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: le Marocain Marchica Med boucle le financement de la Baie de Cocody


Exemple édifiant de la coopération sud-sud, ce projet représente sur les plans écologique et environnemental une avancée majeure pour la santé, le bien-être et le cadre de vie de la population d’Abidjan, a ajouté le diplomate marocain. D'après lui, ce projet contribuera amplement à créer un nouveau pôle économique et touristique dynamique qui aura des retombées positives sur l’emploi et l’attractivité de la métropole ivoirienne.

En plus de l’aménagement du Carrefour de l’Indénié, le Projet de Sauvegarde et de Valorisation de la Baie de Cocody porte sur la construction d’un pont haubané, la réhabilitation écologique de la lagune d'Ebrié à travers, entre autres, la réalisation d’une nouvelle embouchure à Grand Bassam et la construction d’une station d’épuration.


LIRE AUSSI: MARCHICA MED DEMARRE LE CHANTIER DE LA «BAIE DE COCODY»


Le projet englobe également la réalisation de barrages, la construction d’infrastructures routières, le développement d’une marina ainsi que l’aménagement d’un parc urbain. Les travaux prévoient, enfin, le développement d’un programme d’équipements sportifs, culturels, ludiques, touristiques et commerciaux.
Le 16/09/2019 Par Le360 Afrique - MAP

à lire aussi