Fermer

Vidéo. Marocains d'Afrique: Ouallass, l’humoriste qui fait rire la planète avec le "nouchi"

Mise à jour le 21/10/2018 à 11h26 Publié le 21/10/2018 à 10h16 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet

#Société
Marocains d'Afrique: Ouallass, l’humoriste qui fait rire la planète avec le "nouchi"
© Copyright : DR

#Maroc : A la fois humoriste et comédien, Ouallass est un de ces Marocains qui se sont construits en Côte d’Ivoire, leur terre d’accueil. Globe-trotter de l’humour, il parcourt les scènes du monde avec dans ses bagages le "nouchi", l’argot ivoirien, à travers lequel il fait sourire la planète.

Célèbre humoriste, mais également talentueux acteur de théâtre, Tahar Lazrak, plus connu sous le nom de «Ouallas», est une figure du monde artistique ivoirien. Né d’une «mère nourricière», le Maroc, et ayant grandi auprès «d’un père affectif», la Côte d’Ivoire, ce passionné qui a choisi d’abandonner une prometteuse carrière dans l’hôtellerie, est profondément attaché au pays qui l’a accueilli alors qu'il célébrait sa première semaine de naissance.


Imprégné de ses deux cultures, il en est un ambassadeur. Dans ses one-man-show, il raconte son enfance, ses années d'école, les «évènements en Côte d’Ivoire», avec ce registre particulier qu’il affectionne: le nouchi. Ce globe-trotter de l’humour, qui a parcouru de nombreuses scènes africaines et européennes, parvient en effet à faire rire le monde avec ce «charabia» ivoirien si plaisant.


LIRE AUSSI: Vidéo. Les Marocains d'Afrique: Sofia, ambassadrice de la cuisine marocaine en terre ivoirienne


«Zaza story» est sa dernière pièce de théâtre, une histoire comique d’infidélité, dans laquelle il va jouer en cette fin octobre à Abidjan avec son mentor, le metteur en scène Abass Zein, un libano-ivoirien qui a guidé ses premiers pas dans le milieu de la scène et à qui il est resté fidèle.


LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire: Le nouchi, l'argot pour qui veut être à la page à abidjan


Panafricaniste convaincu, Ouallass a initié le festival «Afrique du Rire», un évènement qui, dès sa première édition en novembre dernier, a mobilisé  près d’une trentaine d’humoristes qui se sont produits dans 5 pays du continent, histoire de rapprocher un peu plus les peuples africains... 
Le 21/10/2018 Par notre correspondant à Abidjan Georges Moihet