Fermer

Guinée-Maroc: Nabil Benabdallah à Conakry pour la mise à niveau de la capitale guinéenne

Publié le 21/09/2017 à 18h51 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Economie
Ministre marocain à Conakry

#Maroc : Les travaux de mise à niveau de la ville de Conakry, la capitale guinéenne, pourraient démarrer dès novembre prochain. Arrivé hier mercredi 20 septembre, le ministre marocain en charge de l'Aménagement du territoire Mohamed Nabil Benabdallah compte donner un coup de fouet à ce projet soutenu par le

Plusieurs activités sont prévues dans le programme du ministre marocain: entretiens, atelier, visite de terrain, l'émissaire du roi du Maroc a eu un calendrier chargé à Conakry. L'une des plus marquantes a été la visite de terrain dans la commune de Kaloum, centre de l'administration et des affaires de la capitale. C'est dans cette commune que va démarrer le projet de mise à niveau de Conakry. Un projet qui entre dans le cadre de la concrétisation d'un des huit accords signés à la faveur de la dernière visite du roi Mohammed VI en Guinée, en février dernier.

Lors de la visite de terrain à Kaloum, le ministre marocain a indiqué être venu en Guinée pour donner un coup de fouet à la mise en œuvre de cette convention relative à la mise à niveau de la capitale Conakry. "Aujourd’hui, je suis venu parce qu’il s’agit de suivre de manière concrète la mise en œuvre des conventions et de veiller à ce qu’elles se matérialisent sur le terrain. Je suis heureux de constater que nous sommes très proches du début des travaux et j’espère que l’adhésion progressive, aussi bien des responsables que des populations concernées, ne manquera pas pour accompagner cet immense projet", a-t-il dit.


LIRE AUSSI : Guinée: le Maroc s'implique dans le projet phare de la "Nouvelle Conakry"


Mohamed Nabil Benabdallah a indiqué par ailleurs que "nous avons avancé et nous avons choisi les axes sur lesquels nous allons intervenir pour le début de mise à niveau de la ville de Conakry...” et d’ajouter «je pense que nous allons pouvoir, après le travail extrêmement profond fait par les différentes parties marocaines et guinéennes, démarrer les travaux  dans les deux mois qui viennent".

Ibrahima Kourouma, ministre guinéen de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, a précisé pour sa part qu'il a été décidé de faire démarrer les travaux au plus tard fin novembre. "Il y a une proposition de date qui avait été faite pour le 15 décembre prochain. Nous avons convenus qu’il faut faire le maximum pour que les travaux puissent commencer, au plus tard, au début du mois de novembre", a indiqué Ibrahima Kourouma.

Le ministre marocain en charge de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville a aussi souligné que sa venue en Guinée est une démonstration du fait que "Sa Majesté le Roi Mohammed VI accorde une importance particulière à la coopération du Maroc avec différents pays africains, et la Guinée fait partie de ces pays".


LIRE AUSSI : Guinée-Maroc: signature de 8 accords de coopération bilatérale


Avant la visite de terrain les deux ministres marocain et guinéen ont pris part à un atelier de restitution des résultats du diagnostic réalisé par un bureau d'études marocain en collaboration avec une entreprise guinéenne.

En février dernier, lors de la visite du roi Mohammed VI à Conakry, la Guinée et le Maroc avaient signé une convention pour la mise à niveau de la capitale Conakry. Cela, à travers des actions prioritaires de requalification des quartiers sous équipés, de lutte contre l'insalubrité et d'amélioration des voiries. Pour y parvenir, le Maroc a apporté à la Guinée une enveloppe de 10 millions de dollars US.

 

Le 21/09/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

à lire aussi