Fermer
#Culture

Vidéo. Abdoulaye Konaté expose ses œuvres à la Galerie 38

Mise à jour le 15/03/2017 à 12h53 Publié le 14/03/2017 à 16h37 Par Moussa Diop et Mohamed Chafii

#Maroc : Le célèbre artiste plasticien malien Abdoulaye Konaté expose ses œuvres au Maroc du 16 mars au 17 avril 2017. Cette exposition personnelle intitulée «L’étoffe des songes» comprend des pièces uniques mêlant le "bazin" tissu traditionnel africain et des étoffes marocaines.

Figure majeure de la scène artistique africaine contemporaine, Abdoulaye Konaté, expose, à partir du 16 mars courant, plusieurs oeuvres de grandes dimensions issues de sa collection personnelles, à la Galerie 38 de Casablanca.

L’artiste malien compose ses œuvres à l'aide de languettes de bazin -tissu très prisé au Mali et en Afrique de l’Ouest, porté lors des cérémonies- pour orchestrer une véritable symphonie de couleurs. «Tous les continents ont développé leur art avec leurs propres matériaux. On a beaucoup de textiles au Mali, je me suis donc tourné vers cette matière qui me permet de trouver les couleurs que je veux. C’est un plaisir intense pour moi de travailler les teintes, de voir surgir les nuances», a-t-il expliqué.

Outre l’exposition personnelle d’oeuvres inédites d’Abdoulaye Konaté, les visiteurs pourront admirer, dans le cadre d’un échange artistique avec les artisans de Fès, des pièces uniques fruits d’échanges artistiques et d’un mélange entre le bazin malien et le textile traditionnel marocain de Fès.


LIRE AUSSI : Mali: l'artiste Abdoulaye Konaté va exposer au Maroc


Bien qu’abstraites, les œuvres de Konaté véhiculent des émotions et racontent des histoires. A l’image des papillons qu’il affectionne tant dans ses œuvres pour illustrer la fragilité de l’humain et des sociétés africaines.

Artiste mondialement connu, Konate a exposé ses oeuvres dans de nombreuses musées dont le Musée d’Art moderne de Paris, l’Institut du Monde arabe, etc.

Lauréat du Grand prix Léopold Senghor en 1996 à la Biennale de Dakar, il s'est vu décerner le titre de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en France (2002).
Le 14/03/2017 Par Moussa Diop et Mohamed Chafii

à lire aussi