Fermer

Mauritanie. Semaine du Maroc: l'économique au centre des relations

Mise à jour le 23/12/2019 à 12h36 Publié le 22/12/2019 à 10h45 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
Semaine du MAroc en Mauritanie: l'économique au centre des relations
© Copyright : DR

#Maroc : Ouverte le 16 décembre dernier, la semaine marocaine de Nouakchott s'est poursuivie avec des activités dans des domaines multiples. Cette manifestation vise à consolider les relations multiples tissées entre les deux espaces depuis plus d’un millénaire.

Une conférence sous le thème «relations commerciales entre la Mauritanie et le Maroc: perspectives et état des lieux» a été animée par des spécialistes issus des 2 pays, durant cette semaine. C'était l'occasion de souligner la place de l'économie dans les relations entre les deux voisins.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie-Semaine du Maroc: des stands pour valoriser le savoir-faire et les produits marocains

Au troisième trimestre de l’année 2019, le Maroc a été le deuxième pays d’Afrique avec lequel la Mauritanie a le plus échangé (17,6%), derrière la Côte d’Ivoire (28,20%), selon une note de conjoncture de l’Office National des Statistiques (ONS), consacrée au commerce extérieur.  Ce constat montre clairement que Nouakchott et Rabat disposent d’une large marge et  de nombreuses niches d’opportunités pour renforcer les échanges dans l’intérêt mutuel des états et des peuples.

Mohamed Boumediana, professeur à l’Ecole Nationale d’Administration, de Magistrature et de Journalisme (ENAMJ). Il note actuellement un certain déséquilibre de la balance commerciale au profit du Maroc, soulignant au passage l’existence de nombreuses opportunités d’échanges. Ainsi,  il appartient à la Mauritanie d’en profiter pour commercer et vendre plus au voisin grand  du Nord.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: démarrage de la Semaine du Maroc à Nouakchott

Mohamed Habiboullah Mohamed Ahmed, Directeur Général de la Promotion de l’Investissement au  Ministère Délégué, auprès du Ministre de l’Economie et des Finances et de l’Industrie, chargé de la promotion de l’investissement et du développement. Ce haut responsable de l’administration publique évoque les  nombreuses opportunités d’investissement en Mauritanie.

Des avancées qui sont le résultat   d’une série  de mesures portant sur le cadre juridique, réglementaire, économique. Celles-ci ont permis un gain de 40 places au classement «Doing Business» de la Banque Mondiale (BM)  au cours des dernières années.

 

Le 22/12/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya