Fermer

Mauritanie: l'accréditation du nouvel ambassadeur du Maroc accordée

Mise à jour le 04/10/2017 à 15h21 Publié le 04/10/2017 à 15h20 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Ambassadeur Chabar

#Maroc : Les autorités mauritaniennes ont accordé l'accréditation au nouvel ambassadeur du Maroc, Hamid Chabar désigné il y a quelques mois. Ainsi, ce diplomate devrait bientôt présenter ses lettres de créances à l'occasion d'une cérémonie déjà programmée par le protocole d'Etat.

La diplomatie n’est pas une course de vitesse, mais plutôt l’art de concilier les intérêts respectifs, de gérer et régler les problèmes sans  recours à la force.

La nouvelle de l’accréditation de Hamid Chabar, ambassadeur du Royaume du Maroc auprès de la République islamique de Mauritanie, désigné depuis quelques mois et en attente de présentation de ses lettres de créance, annoncée par un organe de la presse en ligne de Nouakchott, renvoie à cette espèce de vérité originelle.

Le site «essaha.info» a annoncé en effet que le gouvernement mauritanien, "a officiellement confirmé l’accréditation du nouvel ambassadeur du Royaume du Maroc". Cet organe rappelle au passage que Chabar est le successeur de l’ambassadeur Abderrahman Benomar, décédé en décembre 2016.


LIRE AUSSI : Mauritanie. Le gouvernement dément l'intox algérienne sur un prétendu refus d'accréditation de l'ambassadeur du Maroc


Cette information est confirmée par plusieurs sources concordantes, dont une proche du ministère des affaires étrangères et de la coopération, qui précise «l’accréditation est effective. Il reste juste la cérémonie de présentation des lettres de créance, déjà programmée au niveau du protocole d’Etat».

Plusieurs rumeurs avaient circulé au sujet de l’accréditation du nouveau représentant du Royaume du Maroc à Nouakchott, dont certaines relayées par une presse très intéressée et proche d'un autre pays voisin, avaient allégué d’un refus des autorités mauritaniennes de recevoir le diplomate marocain en qualité d’ambassadeur.

Des informations aux sources volontairement anonymes et plutôt fumeuses qui ont été finalement démenties la semaine dernière par le ministre mauritanien de la Culture, de l’artisanat et porte-parole du gouvernement, Mohamed Lemine Ould Cheikh, qui expliquait alors que «la procédure d’accréditation suit son cours normal».

Hamid Chabar est un diplomate chevronné qui a été ambassadeur à Accra après avoir occupé de hautes fonctions en interne depuis les années 1980.
   
Le 04/10/2017 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya