Fermer

Maroc-Mauritanie: l’ambassadeur accrédité à Rabat nommé chargé de mission à la présidence

Mise à jour le 20/09/2019 à 16h15 Publié le 19/09/2019 à 12h09 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Mohamed Lemine ould Aboye

Mohamed Lemine Ould Aboye, nouvel ambassadeur de la Mauritanie au Maroc.

© Copyright : DR

#Maroc : Mohamed Lemine ould Aboye, jusqu'ici ambassadeur de Mauritanie auprès du Royaume du Maroc, vient d'être nommé chargé de mission à la présidence mauritanienne, selon l'Agence mauritanienne d'information (AMI).

Mohamed Lémine ould Aboye, ambassadeur de la République islamique de Mauritanie au Maroc, figure désormais sur une liste d'une douzaine de personnalité appelées à occuper une fonction au sein du cabinet du président de la République.

Le désormais ex-ambassadeur de la République Islamique de Mauritanie à Rabat a été nommé Chargé de mission à la Présidence de la République.

C’est le premier mouvement de cette ampleur après la prestation de serment du président Mohamed Lemine ould Cheikh El Ghazouani, le 1er août 2019, et la publication de la composition du gouvernement, une semaine plus tard.

Mohamed Lémine ould Aboye avait été nommé ambassadeur de Mauritanie auprès du Royaume du Maroc en décembre 2017.


LIRE AUSSI: Qui est le nouvel ambassadeur de la Mauritanie au Maroc?


Ce poste était resté vacant pendant 5 longues années, et la gestion de la chancellerie mauritanienne avait été confiée à un chargé d’affaires.

La présentation des lettres de créances des ambassadeurs à Nouakchott et à Rabat a été à l’origine d’un net réchauffement des relations bilatérales entre les deux pays, qui ont été marquées par une multiplication des échanges et des manifestations communes au cours des 15 mois écoulés.

Pour l'heure, les observateurs scrutent avec intérêt le moindre indice sur l’identité du prochain ambassadeur de Mauritanie au Maroc.

Une nomination ne devrait d'ailleurs pas tarder, étant donné l'impulsion et la dynamique positive qui ont caractérisé les relations entre les deux pays depuis ces deux dernières années. 
Le 19/09/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya