Fermer

Vidéo. Les Marocains d’Afrique: Farida Radhouane, propriétaire du restaurant «Bab Marrakech» de Nouakchott

Mise à jour le 12/08/2018 à 13h14 Publié le 12/08/2018 à 13h13 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
Farida Radhouane propriétaire du restaurant «Bab Marrakech»
© Copyright : LE360 Afrique

#Maroc : Farida Radhouane Abdel Wahid est la propriétaire du restaurant "Bab Marakech" de Nouakchott. Cette jeune Marocaine originaire de Marrakech, installée depuis 4 ans en Mauritanie, est derrière ce point de ralliement des gourmets de la capitale mauritanienne.

Farida Radhouane Abdel Wahid, jeune Marocaine originaire de Marrakech, installée depuis 4 ans en Mauritanie, est la propriétaire du restaurant "Bab Marrakech".


Dotée d’un flair à toute épreuve, celui qui permet de sentir tous les bons coups, elle a décidé d’ouvrir le restaurant «Bab Marrakech» dans le quartier chic de Tevragh-Zeina, sur le grand boulevard menant vers l’aéroport international «Oum Tounsy».

L’affaire se révèle rentable après une courte période d’exploitation. Elle envisage déjà une extension qui sera effective au cours des semaines à venir.


LIRE AUSSI: Vidéo. Les Marocains d’Afrique: Radhi Alaoui tenancier d’un café-restaurant de classe à Nouakchott


Le restaurant de Farida Radhouane fait travailler quatre personnes pendant la journée (période à services réduits) et une dizaine d’individus le soir (moment de forte fréquentation).

Cette place est le repère de nombreux membres de la communauté marocaine vivant à Nouakchott, de plusieurs Mauritaniens et expatriés qui viennent apprécier les saveurs et surtout déguster tous les plats marocains (harira, couscous, méchoui, tagines,...). La cuisine mauritanienne et tous les mets d’Afrique de l’Ouest sont également présents à "Bab Marrakech".


LIRE AUSSI: Vidéo. Les Marocains d’Afrique: Ahmed Annebar, le coiffeur des VIP de Nouakchott


Une large palette qui répond à tous les goûts et arrive à satisfaire les palais les plus exigeants, avec en plus, un accueil sympathique et agréable dans un bon cadre.

Au plan social, Farida  Radhouane Abdel Wahid est bien intégrée dans son pays d’accueil, dont elle estime que la culture est très de proche de celle du Maroc, surtout des populations du sud du royaume.

Le 12/08/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya