Fermer

Vidéo. Mauritanie: ramadan, les prix sont stables au "Marché marocain" des fruits et légumes

Mise à jour le 07/05/2020 à 16h00 Publié le 07/05/2020 à 15h55 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
Mauritanie: Ramadan, les prix sont stables au "Marché marocain" des fruits et légumes
© Copyright : DR

#Maroc : Durant ce mois de ramadan, le marché des fruits et légumes de Nouakchott, connu sous le nom de "Marché marocain", est bien approvisionné. De plus, les prix y sont restés globalement stables. Reportage.

Il règne une forte chaleur en cette mi-journée de ramadan au marché des fruits et légumes de Nouakchott. Ici se bousculent vendeurs, ménagères, artisans de petits métiers pratiqués à la sauvette.

Globalement, le marché est bien approvisionné. Fruits et légumes viennent essentiellement du Maroc, mais aussi de la Côte d'Ivoire. Et à la différence des autres produits de première nécessité, leurs prix de vente sont restés globalemrnt stables, comme en attestent vendeurs et acheteurs rencontrés sur le marché, contrairement aux prix des autres denrées alimentaires. 

Amadou Seydi, vendeur de bananes importées de Côte d’Ivoire, parle de prix des fruits pratiqués dans le respect des mesures d’encadrement prises par le ministère du Commerce, qui ont permis d’éviter une hausse artificielle, comme on en connaît pendant le mois de ramadan.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mali: fruits et légumes marocains maintiennent les prix à un niveau acceptable à Bamako


Amina NDiaye, cliente, regrette quant à elle que les autorités mauritaniennes n’aient pas tenu leur engagement de venir en aide aux couches les plus défavorisées de la population, en cette période de pandémie de coronavirus (Covid-19), combinée au mois de ramadan et dénonce les hausses des prix des denrées alimentaires durant le mois de ramadan.


Aissata Moctar Sy, vendeuse de fruits, tient un discours identique, regrettant que les autorités aient encadré les prix des fruits et légumes, au moment où ceux de tous les autres produits alimentaires de base flambent. Elle rappelle avec humour qu’il faut d’abord manger avant de penser au dessert.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: Ramadan, le marché fortement approvisionné en légumes et fruits du Maroc


Elle aussi regrette vivement que les promesses du gouvernement de venir en aide aux couches défavorisées en période de pandémie et de ramadan n'aient pas été tenues.

Belaid Ammi, vendeur marocain de légumes, souligne quant à lui la bonne ambiance qui règne sur le marché. 
Le 07/05/2020 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya