Fermer
#Politique

Vidéo. Mankeur Ndiaye: nous ne troquerons pas nos amitiés avec le Maroc contre un poste à l'UA

Publié le 03/02/2017 à 17h05 Par Le360 Afrique

#Maroc : Lâché par certains pays de la CEDEAO, le candidat du Sénégal n'a pas été élu à la présidence de la Commission de l’Union Africaine. Mankeur Ndiaye, ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur explique le pourquoi lors de sa conférence de presse du 2 février.


Comme le veut l’usage, les pays hors CEDEAO devaient, au premier tour du scrutin, voter pour leur candidat. Mais en cas d’échec de celui-ci, ils avaient fait la promesse de reporter leur vote sur Abdoulaye Bathily. Cependant le ministre a exprimé sa déception à l’endroit de certains pays de la CEDEAO qui, pour diverses raisons n’ont pas voté pour le candidat du Sénégal.


LIRE AUSSI:
Union africaine. Leçon du vote contre Bathily: le Sénégal doit se réconcilier avec ses voisins


Et pourtant, c'est ce qui avait été convenu lors la réunion interne de l’Organisation sous régionale. Mais contre toute attente, seuls 10 pays (contre 15 membres de la CEDEAO) ont voté pour le Professeur Abdoulaye Bathily, et ce n’est même pas sûr qu’ils appartiennent tous à l'organisation sous-régionale. 


LIRE AUSSI:
L’ambassadeur du Sénégal à Alger recadre la presse algérienne


Dans cette vidéo, le chef de la diplomatie éénégalaise parle des relations que le Sénégal entretient avec le Maroc et la CPI. Des relations qui en font «l’ennemi» de certains Etats. Toutefois, le ministre assume les positions du Sénégal. 
Le 03/02/2017 Par Le360 Afrique