Fermer
#Société

Vidéo. Cité universitaire internationale de Rabat, l'Afrique en miniature

Mise à jour le 08/10/2017 à 21h02 Publié le 08/10/2017 à 18h16 Par Moussa Diop et Said Bouchrit

#Maroc : La Cité universitaire internationale (CUI) de Rabat est un véritable creuset avec un millier d’étudiants et 70 nationalités différentes, dont 44 africaines. Bienvenus dans l'unique endroit du continent où, un Papou côtoie un Swazi et qu'ils peuvent déjeuner avec un Vanuatuan, un Peul et un Tigray.

Ghanéens, Capverdiens, Sénégalais, Kényans, Tunisiens, Mauritaniens, Burkinabè, Nigériens,, Ethiopiens... Au total, 44 nationalités africaines sont représentées dans cette miniature Afrique que représente la Cité universitaire internationale de Rabat. Ils ne sont pas les seuls. Ils y cohabitent également avec des ressortissants de Haïti, Palestine, Jordanie, mais aussi des étudiants venant des petites et minuscules îles du pacifiques dont certaines sont inconnues du grand public: Vanuatu, Saint Kitts and Nevis, Papouasie Nouvelle-Guinée, etc.

Au total, ce sont des étudiants de 70 nationalités différentes, tous boursiers du Royaume du Maroc, qui résident dans cette Cité universitaire internationale (CUI) de Rabat. Ce qu fait dire à Mohamed Methqal, Ambassadeur directeur général de l'AMCI, que "la Cité universitaire internationale de Rabat est le lieu où il y a la plus grande diversité au mètre-carré au Royaume du Maroc et peut-être même de l'Afrique avec des étudiants de 70 nationalités différentes dont 43 pays d'Afrique". En claitr, la CUI de Rabat est une Afrique en miniature. Un véritable creusé de cultures disparates qui arrivent à cohabiter à perfection. D’ailleurs, selon les anciens locataires de la cité, les fêtes d’indépendance sont des occasions pour les différents pays représentés d’étaler des pans de leurs cultures et traditions.

Construite en 1992 et ouverte durant l’année universitaire 1993-1994, la Cité universitaire internationale de Rabat relève de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) et donc du ministère des Affaires étrangères et de la coopération du Royaume du Maroc.


LIRE AUSSI : Vidéo. Mohamed Methqal de l'AMCI: déjà 25.000 diplômés africains formés au Maroc


Dans le cadre des accords de coopération entre le Maroc et les pays partenaires, notamment dans le cadre de la coopération Sud-Sud dont une  priorité est accordée à l’Afrique, la CUI de Rabat a pour mission principale l’hébergement des étudiants et stagiaires étrangers retenus par l’AMCI.

Elle symbolise ainsi l’importance qu’accorde le Maroc à la coopération en matière de formation des étudiants étrangers, notamment africains.

Pour mettre les étudiants dans les meilleures conditions, la CUI de Rabat compte tous les équipements adéquats et à même de permettre aux étudiants étrangers de s’épanouir dans un environnement accueillant afin de pouvoir se consacrer, de manière optimale, à leurs études. Ainsi, outre les chambres bien aménagées (2 étudiants par chambre) et les cuisines collectives, la cité est dotée de salles de jeux (baby-foot, billards, etc.), d’une salle de fête et de sport équipée de matériel de musculation, d’un terrain mini-foot, de 2 terrains de basket-ball, d’un grand terrain de football, d’une grande salle de prière, d’une infirmerie, etc. Autant d’équipements qui permettent aux locataires d’allier études et loisirs dans un environnement agréable.

Face à l’augmentation sensible du nombre d’étudiants étrangers inscrits dans les établissements publics marocains durant ces deux dernières décennies, notamment d’Afrique subsaharienne, dans le sillage du raffermissement des relations entre le royaume et l’Afrique subsaharienne et les multiples périples du roi Mohammed VI en Afrique, l’AMCI a procédé à une augmentation sensible des capacités d’accueil de la CUI de Rabat en 2006, a expliqué Kamal Ould Falquirt, Directeur de la Cité universitaire internationale (CUI) de Rabat, avec la réalisation de la seconde tranche du projet portant la capacité de la cité à environ un millier de lits.


LIRE AUSSI : 16.000 étudiants africains poursuivent leurs études au Maroc


Aujourd’hui, les 4 premiers pavillons de la CUI de Rabat construits en 1992 ont été rénovés durant les vacances universitaires. Ce sont en tout 266 chambres doubles totalisant 532 lits qui ont été reliftées dans le cadre de cette rénovation qui a concerné, en plus des chambres, les couloirs, les cuisines, les revêtements du sol et des murs, les toilettes et douches, l'éclairage, les cuisines collectives, etc. De nouveaux matériaux nobles et plus adaptés à l’environnement sont utilisés dans le cadre de cette rénovation. Les premiers pavillons rénovés ont été déjà livrés à leurs occupants.

Reste que la demande de logement des étudiants étrangers est très forte au niveau de la ville de Rabat qui accueille de nombreuses écoles et institutions publiques de formation uniques au Maroc (Ecole de journalisme, Ecole d’architecture, ENA, INSEA, INPT, etc.). Du coup, en plus des autres formations assurées au niveau de la capitale du royaume (médecine, pharmacie, sciences humaines, etc.), la demande d’hébergement des étudiants étrangers va crescendo.

Du coup, après une première extension de la CUI en 2006, l’AMCI, qui ne cesse d’augmenter le nombre d’étudiants africains bénéficiant des formations au Maroc durant ces dernières années, avec 3.000 nouveaux étudiants accueillis au titre de l’année universitaire 2017-2018, dont 2.600 étudiants africains, envisage une nouvelle extension de la CUI de Rabat. Selon le Directeur de la CUI de Rabat, «un nouveau projet d’extension est envisagé avec l’objectif de doubler la capacité actuelle de la Cité».
Le 08/10/2017 Par Moussa Diop et Said Bouchrit