Fermer
#Politique

Vidéo. Mohamed Methqal de l'AMCI: déjà 25.000 diplômés africains formés au Maroc

Mise à jour le 02/10/2017 à 15h44 Publié le 01/10/2017 à 18h59 Par Moussa Diop et Khalil Essalek

#Maroc : L’Agence marocaine de la coopération internationale (AMCI) a fortement contribué à la formation de plusieurs générations de cadres du continent. Actuellement, 10.000 étudiants africains poursuivent leurs études au Maroc, dont 2.600 nouveaux inscrits. Entretien avec Mohamed Methqal, DG de l'AMCI.

Premiers ministres, ministres, ambassadeurs, diplomates, cadres supérieurs, médecins, ingénieurs, techniciens, économistes, juristes... la liste des Africains occupants des postes de responsabilités et ayant bénéficié des services de l’Agence marocaine de la coopération internationale (AMCI), relevant du ministère marocain des Affaires étrangères, est longue.

L’AMCI a formé plus de 25.000 lauréats issus de 47 pays du continent africain dans les différentes filières universitaires, techniques et formations professionnelles, a expliqué Mohamed Methqal, Ambassadeur directeur général de l'AMCI.

D’autres viennent chaque année gonfler ce nombre de lauréats des établissements publics (universités, instituts et grandes écoles) marocains.


LIRE AUSSI : 16.000 étudiants africains poursuivent leurs études au Maroc


Et ce nombre ne fait que croître sous l’effet conjugué du renforcement de la politique marocaine à destination de l’Afrique sous l’égide du roi Mohammed VI au cours des deux dernières décennies, de la qualité et de la diversité de l’enseignement marocain très apprécié au niveau du continent et bien évidemment des conditions d’intégration offertes aux étudiants étrangers qui bénéficient d'un environnement accueillant.

Ainsi, pour la rentrée universitaire 2017-2018, et par apport à l’année 2016-2017, l’Agence a augmenté le nombre de places attribuées aux étudiants africains de 1.000, portant le nombre d’étudiants du continent nouvellement inscrits pour cette année universitaire à 2.600 sur un total de 3.000 étudiants étrangers. Un nombre de nouveaux inscrits qui s'ajoute au stock d'étudiants africains pour un total de 10.000 étudiants poursuivants leurs études au Maroc via l'AMCI.

En plus de la formation, sur les 12.000 étudiants étrangers poursuivants actuellement leurs études au Maroc dans le cadre de cette coopération (hors privé), dont 10.000 Africains, il faut souligner que 8.000 de ces derniers bénéficient des bourses octroyées par le royaume du Maroc. Concernant le montant global de cette largesse, le directeur général ne pipe mot. L’essentiel pour le royaume est de contribuer à la formation des élites africaines à même de relever les défis du développement au niveau du continent.



LIRE AUSSI : Maroc: Djibouti sollicite le soutien de l’AMCI pour développer son secteur de la santé


Au volet formation, l’assistance technique prend aussi une importance particulière dans les relations entre le Maroc et le continent africain. Plus de 5.000 cadres africains du secteur public ont bénéficié de ces formations: diplomatie, douane, eau et assainissement, etc. L'AMCI dispose d'un catalogue de 20 formations assurées par des institutions partenaires. 

Cette contribution du Maroc à la formation des élites africaines est saluée partout sur le continent et au-delà. Pour preuve, de nombreux pays occidentaux et institutions internationales nouent actuellement des relations avec l’AMCI pour tirer profit de l’expérience et de l’expertise marocaine dans ces relations avec le continent, notamment au niveau du volet formation des ressources humaines et la coopération technique. C’est le cas du Japon, de l’Allemagne, etc.


LIRE AUSSI : Maroc-Pnud: un programme de coopération conjoint en faveur de l’Afrique


Par ailleurs, lors de la 72e Assemblée générale de l'ONU, plusieurs organisations, dont le PNUD, ont ouvert des discusions et manifesté leur intérêt pour des partenariats avec l’AMCI dans le but de bénéficier de l’expertise et de l’expérience marocaines. Ces organismes comptent s’appuyer sur l’AMCI et le ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale pour lancer des initiatives communes, dans le cadre d’un partenariat tripartite au bénéfice du capital humain du continent.

Avec la réintégration du Maroc au sein de la famille institutionnelle africaine (Union africaine) et son adhésion prochaine à la CEDEAO –Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Afrique de l’Ouest-, l’AMCI sera certainement appelé à renforcer ses efforts à destination des jeunes Africains, comme en atteste déjà l'augmentation de 60% des nouveaux étudiants africains inscrits au titre de l’année universitaire 2017-2018, soit 1.000 étudiants de plus par rapport à l'année universitaire précédente (1.600 étudiants africains nouvellement inscrits en 2016-2017) à 2.600 nouveaux inscrits. 
Le 01/10/2017 Par Moussa Diop et Khalil Essalek