Fermer

Afrique. Coronavirus: un bilan qui s'alourdit et des mesures de plus en plus radicales

Mise à jour le 16/03/2020 à 10h59 Publié le 14/03/2020 à 11h42 Par Moussa Diop

#Société
Coronavirus
© Copyright : DR

#Maroc : Le coronavirus se propage en Afrique. Le nombre de cas augmente ainsi que le nombre de pays touchés. Les appels à la diaspora africaine vivant en Europe à ne pas rentrer se multiplient et certains pays commencent à prendre des mesures radicales, dont la suspension des prières collectives.

Ce n’est pas encore l’explosion du Covid-19 en Afrique, à la différence de l’Italie et de la France. Toutefois, la situation commence à devenir inquiétante dans certains pays. Ainsi au Sénégal, qui vient d’enregistrer ce vendredi 13 mars 11 nouveaux cas confirmés après en avoir déclaré 5, la veille. En conséquence, le pays compte désormais 21 cas confirmés, dont 2 guérisons.

De nouvelles infections ont été enregistrées au Maroc, en Tunisie, en Algérie. D’autres pays ont rejoint la liste de ceux touchés par le Sars-CoV-2.

En tenant compte des derniers cas annoncés dans l’après-midi du vendredi, le total se situe autour de 192 cas confirmés pour le continent.


LIRE AUSSI: Sénégal. Coronavirus: une biotech dakaroise va fabriquer des kits de dépistage en 10 mn


L’Egypte, premier pays africain à avoir enregistré un cas de coronavirus, en compte 80, selon l’OMS, vendredi à la mi-journée. L’Algérie, est le second pays le plus touché avec 27 cas est suivie par l’Afrique du Sud qui en annonce 24.

Le Sénégal, avec 21 cas confirmés, est le quatrième pays le plus touché. Pire, avec 16 contaminations en 48 heures, l’inquiétude gagne le pays. Ce d’autant que le Sénégalais résidant en Italie, à l’origine de cette contagion qui a touché des membres de sa famille, a résidé dans une ville de plus de 1,5 million d’habitants et a assisté à un très grand rassemblement religieux dans la ville sainte de Touba.

La Tunisie et le Maroc viennent ensuite avec respectivement 16 et 8 cas confirmés, à la date du 13 mars. Dans les autres pays, on en recense entre 1 et 2.


LIRE AUSSI: Vidéo. Algérie: la diaspora priée de rester dans les pays d’accueil


Cependant, on enregistre un nombre important de guérisons avec 31 cas guéris depuis l’apparition de la pandémie au niveau du continent, même si elle a emporté 5 personnes dans trois pays différents: 2 en Egypte, 2 en Algérie et 1 au Maroc.

Mais le Covid-19 se propage. Désormais, 18 pays africains sont touchés par le Sars-CoV-2. L’Ethiopie, le Kenya, le Gabon, le Ghana, la Guinée et la Mauritanie se sont ajoutés à la liste des pays touchés qui comprenait l’Egypte, la Tunisie, l’Algérie, le Sénégal, le Maroc, le Nigeria, l’Afrique du Sud, le Cameroun, le Togo, la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo et le Burkina Faso.

Face à la propagation du coronavirus en Afrique, les appels se multiplient en direction de la diaspora africaine. Il est demandé à celle-ci de rester dans les pays d’accueil et d’éviter les retours au pays afin d’atténuer les risques de contagions des populations locales.


LIRE AUSSI: Algérie. Coronavirus: Abdelmadjid Tebboune ordonne la fermeture des écoles, universités et centres de formation


En effet, hormis quelques rares cas de contamination qui sont du fait des touristes, la propagation du Covid-19 est essentiellement le fait des membres de la diaspora africaine qui sont rentrées en vacances dans leur pays d’origine. Comme en Algérie, où un ressortissant algérien et sa fille, résidants en France, ont été à l’origine de la contamination d’une famille de 17 personnes.

De même au Sénégal, où une personne résidant en Italie est la cause de la contamination de 16 membres de sa famille.


LIRE AUSSI: Transport aérien. Coronavirus: suspension de toutes les dessertes aériennes entre le Maroc et la France


L’Egypte, premier pays à enregistrer un cas de coronavirus au niveau du continent africain en compte 80 cas confirmés, selon un décompte de l’OMS arrêté le vendredi à mi-journée. L’Algérie est le second pays le plus touché avec 27 cas confirmés.
Le pays est talonné par l’Afrique du Sud avec 24 cas confirmés.

Le Sénégal, avec 21 cas confirmés, est le troisième pays le plus touché du continent. Pire, avec 16 contaminations en 48 heures, l’inquiétude gagne le pays et ce d’autant que le Sénégalais résidant en Italie, à l’origine de cette contagion qui a touché des membres de sa famille, a résidé dans une ville de plus de 1,5 million d’habitants. Le président Macky Sall appelle les membres de la diaspora sénégalaise de rester dans leurs pays d’accueil. 

Un peu plus loin la Tunisie et le Maroc suivent avec respectivement 16 et 8 cas confirmés, à la date du 13 mars 2020.
Dans les autres pays, on recense entre 1 et 2 cas confirmés.


LIRE AUSSI: Coronavirus. Sénégal: le Khalife des Mourides interdit les rassemblements


Conséquence : en plus des appels à la diaspora afin qu’elle reste dans les pays d’accueil, certains pays ont pris des mesures radicales pour stopper les flux avec les pays les plus touchés. Le Cameroun a même décidé d’exiger désormais un test contre le Sars-CoV-2 parmi les documents nécessaires pour l’obtention du visa.

Par ailleurs, les touristes européens ne sont plus les biens venus. En effet, ceux venant d’Italie par exemple sont systématiquement mis en isolément durant 14 jours avant d’être autorisés à passer leurs vacances dans un certain nombre de pays du continent, comme la Mauritanie, la Tunisie, etc. Ceux qui refusent cette mise en quarantaine sont expulsés vers leur pays, comme ça été le cas dans ces deux pays.

Mieux, d’importantes décisions ont été prises par certains pays. Outre la fermeture des écoles et universités par les 3 pays du Maghreb –Maroc, Algérie et Tunisie-, le Maroc a pris la décision de suspendre ses liaisons aériennes et maritimes avec l’Espagne et la France, après l’avoir fait avec l’Italie.


LIRE AUSSI: Coronavirus. Au Mali, confinement systématique pour les personnes venant des pays les plus touchés


La Tunisie aussi a décidé d’accélérer la cadence avant que ce ne soit trop tard. «En Tunisie nous avons opté pour une approche préventive en décidant de passer directement et prématurément à la phase 3 en matière de lutte contre la propagation de cette maladie et ce, en dépit du nombre des cas limités enregistrés en Tunisie. Les moyens dont dispose l’Etat sont insuffisants, d’où la nécessité d’anticiper la situation», a annoncé le tout nouveau Premier ministre Elyes Fakhfakh.

Elle a ainsi décidé la fermeture de ses frontières maritime, la suspension des prières collectives, y compris celle du vendredi, l’arrêt des liaisons aérienne avec l’Italie, la fermeture des cafés, restaurants, boîtes de nuit à partir de 16 heures, la réduction à un seul vol quotidien entre la Tunisie et la France, le maintien d’un seul vol hebdomadaire vers l’Egypte, l’Espagne, la Grande Bretagne et l’Allemagne, etc.
 
Au Sénégal, le président Macky Sall appelle les membres de la diaspora sénégalaise de rester dans leurs pays d’accueil.

Ainsi, c'est le branle-bas de combat au niveau de nombreux pays africains. Il faut dire que le risque est que si les pays européens disposant des équipements sanitaires et des moyens importants pour faire face à l’épidémie ont des difficultés, comme c’est le cas de l’Italie, les pays africains ont raison de craindre le pire. Partant, certains dirigeants du continent pensent, à juste raison d'ailleurs, que mieux vaut prévenir que de faire face, sans moyens, à cette pandémie.
Le 14/03/2020 Par Moussa Diop