Fermer

Tunisie: le consortium Engie-Nareva va réaliser une centrale solaire de 120 MW

Mise à jour le 16/01/2020 à 13h42 Publié le 16/01/2020 à 11h46 Par Karim Zeidane

#Economie
centrale solaire
© Copyright : DR

#Maroc : Le consortium composé d'Engie (France) et de Nareva (Maroc) a été déclaré adjudicataire provisoire pour la réalisation d'une centrale photovoltaïque à Gafsa, dans le sud-ouest de la Tunisie. Le consortium va développer, financer, construire et gérer cette centrale sur une période de 20 ans.

L’appel d’offres international, lancé par le ministère tunisien de l’Industrie et des PME, et la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG), qui avait trait à la mise en place d’une centrale solaire photovoltaïque à Gafsa, d’une capacité de 120 MW, a été remporté par le consortium Engie-Nareva.

Ce groupement sera donc en charge de développer, concevoir, financer, construire, exploiter et assurer la maintenance de la future centrale, et ce, sur une période de 20 ans, à partir de sa mise en service.

Il s’agit d’un des premiers projets IPP –Independent Power Producer- solaires lancés par le gouvernement tunisien dans le cadre de son programme de développement du secteur des énergies renouvelables.


LIRE AUSSI: Energies renouvelables: si l'Afrique est championne du monde, son électrification reste faible


Cette unité permettra, à terme, d'alimenter en électricité près de 100.000 foyers tunisiens chaque année, tout en évitant l’émission annuelle de 150.000 tonnes de CO2. 

La Tunisie, très dépendante des importations pour son énergie, s’est engagée à développer sa production en énergie renouvelable.

L’objectif sera d’installer des centrales à même de produire pour 3.800 MW d’ici 2030, le but de la stratégie énergétique tunisienne étant de porter la part de ses énergies renouvelables à hauteur de 30% du mix énergétique du pays d'ici dix ans. 

Avec ce projet, le français Engie et le marocain Nareva exportent leur savoir-faire en Tunisie, après une expérience commune au Maroc, marquée par la réalisation du parc éolien de Tarfaya, l’un des plus grands d’Afrique.


LIRE AUSSI: Egypte. Energie renouvelable: le gouvernement mise sur 61.000 MW à l'horizon 2035


«Nous nous réjouissons de ce projet solaire remportée avec notre partenaire Engie en Tunisie. Nareva est honorée de contribuer au déploiement du Plan solaire tunisien, constituant la pierre angulaire de la politique de transition énergétique du pays», a souligné Saïd En Hadi, PDG de Nareva.

«Le succès de cette offre scelle encore davantage notre partenariat à long terme avec Nareva» a, de son côté, affirmé Yoven Mootooven, CEO de Engie Afrique.

Nareva Holding, filiale du fonds d’investissement Al Mada et le Groupe français Engie, avaient signé en juin 2016 un accord stratégique en vue de développer des actifs énergétiques en Afrique du Nord et en Afrique de l’Ouest.

Les deux opérateurs se sont fixé comme objectif de construire un portefeuille d’actifs supplémentaires de 5.000 à 6.000 MW entre 2020 et 2025.

Le 16/01/2020 Par Karim Zeidane

à lire aussi