Fermer
#Economie

Vidéo. Maroc: lancement d’une plateforme panafricaine de recrutement en ligne

Mise à jour le 09/05/2017 à 20h42 Publié le 09/05/2017 à 20h40 Par Moussa Diop

#Maroc : Ideo Factory (Maroc), Emploitic.com (Algérie) et AfricSearch s’allient pour lancer Novojob, une plateforme visant à faciliter les relations entre recruteurs et demandeurs d'emploi. Ce lancement a été fait de manière simultanée au Maroc, en Algérie et en Côte d'Ivoire.

De plus en plus d’entreprises marocaines mais aussi européennes et asiatiques s’implantent en Afrique subsaharienne et au Maghreb à la recherche de relais de croissance.

Toutefois, celles-ci font souvent face à des problèmes de recrutement, sur place, en matière de ressources humaines. Autrement dit, ces entreprises ont parfois du mal à trouver des talents dont elles ont besoin.

Et c’est pour accompagner ce processus d’internationalisation accrue des entreprises vers l’Afrique subsaharienne et le Maghreb en pleine mutation, qu’Ideo Factory, leader de la formation digitale au Maroc s'associe à Emploitic.com, leader du e-recrutement en Algérie, et à AfricSearch, leader du recrutement en Afrique de l’Ouest avec ses 20 ans d’expérience, un réseau d’implantation dans 6 pays africains et une présence aux Etats-Unis, au Canada et en France. A eux trois, ils créent la première plateforme panafricaine de recrutement en ligne, Novojob.


LIRE AUSSI : Tunisie: 31% de chômage chez les diplômés du supérieur


Novojob a été lancée, ce mardi 9 mai 2017, dans trois pays: le Maroc, la Côte d’Ivoire et l'Algérie.

Avec ce partenariat stratégique, les trois entreprises mettent en commun leurs expertises dans différents domaines –e-learning, e-recrutement, etc.-  dans le but d’apporter des solutions à valeur ajoutée aux entreprises qui souhaitent recruter des talents au niveau du continent. «Novojob est une solution inédite sur le marché du recrutement en ligne. Il s’agit d’un site d’offres d’emplois nouvelle génération, couplé à une plateforme innovante de management des recrutements (Talenteo)», a expliqué Oussama Esmili, cofondateur d’Ideo Factory et de Novojob.

L’objectif est aussi de simplifier les démarches aux personnes à la recherche d’un emploi. Ceux-ci disposent d’un site où ils peuvent gratuitement postuler de façon intuitive et recevoir directement par mail des annonces d’offres d’emploi ciblées en fonction de leur profil.


LIRE AUSSI : 2,3 millions d’emplois créés en 4 ans


Pour les entreprises, «le jobboard offre la possibilité de s’afficher de manière différenciée, d’améliorer l’image d'employeur et de gérer les recrutements sur une plateforme collaboratrice dédiée (Talento)», explique le directeur général d’Ideo Factory, ajoutant que «le principal élément de différenciation de cet outil sur le marché est une personnalisation très fine des critères de recrutement, conjuguée à une pondération de chacun des filtres mis en place».

Avec Novojob et Talento, au-delà des mises en relation, «nous offrons des solutions innovantes visant à faciliter l’intégration des nouvelles recrues en entreprise», a expliqué Oussama Esmili.

Pour ce qui est développement à l’échelle du continent, les partenaires comptent ouvrir deux implantations par semestre dans un certain nombre de pays africains, en ciblant prioritairement ceux de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Les partenaires comptent s’implanter dans une douzaine de pays d’ici trois ans et compter alors entre 150 et 200 collaborateurs. Le Sénégal et la Tunisie seront les premiers pays d’implantation de la plateforme Novojob.
Le 09/05/2017 Par Moussa Diop