Fermer

Vidéo. Maroc. Forum AITEX 2019: comment l'économie numérique peut être un moteur de croissance pour l’Afrique

Mise à jour le 01/10/2019 à 16h12 Publié le 01/10/2019 à 12h45 Par Moussa Diop et Said Bouchrit

#Economie
AITEX 2019. Le numérique comme moteur de la croissance de l'Afrique au menu
© Copyright : DR

#Maroc : L'Apebi organisera dans la capitale marocaine, les 24 et 25 octobre prochains, la 4e édition d’Africa IT Expo. Avec le thème du «numérique, moteur de croissance de l’Afrique», l'édition de ce business forum réunira plus de 1.200 participants. La RD Congo et la Chine en sont les invités d’honneur.

Business-forum, dédié aux technologies de l’information (ADD), la 4e édition d’Africa IT Expo est organisée par l’Apebi, la fédération professionnelle marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring. 

Cet évènement, prévu à Rabat les 24 et 25 octobre 2019, bénéficie des partenariats de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) et de l'Agence de développement digital, 

Un rendez-vous crucial, qui intervient à un moment où l’Afrique devient un marché en pleine mutation digitale, dans lequel la révolution numérique bat son plein. Pour cette édition 2019, 20 pays ont confirmé leur participation à cet évènement, et plus de 1.200 participants sont attendus.


L’usage des nouvelles technologies se répand ainsi rapidement à travers l'ensemble du continent, un développement numérique essentiel,  pour réduire le retard de l'Afrique en matière de développement et de croissance économique. Et parce que la digitalisation des économies africaines peut être un moteur de ce développelent, la thématique de cette 4e édition de l’AITEX se justifie pleinement; «Le numérique, moteur de la croissance de l’Afrique». 

Il est ainsi question de l'utilisation du numérique dans divers domaines dont l'agriculture, la finance, la santé etc., entre autres dans le but d'accroître la production, de réduire certains déficits en termes de ressources humaines qualifiées, de faciliter les échanges, etc. 


LIRE AUSSI: Près de 20 millions d’utilisateurs des services financiers digitaux dans l’espace UEMOA


L’«AITEX agit comme une plateforme qui offre l’occasion à de nombreuses entreprises de pouvoir collaborer et échanger avec les leaders technologiques, les acteurs d’écosystèmes, les institutionnels, les opérateurs de télécoms, les start ups, les écoles et les médias», a souligné, lors d’une rencontre de présentation de l’événement devant les médias. Saloua Karkri Belkeziz, Présidente de l’Apebi, ainsi que du Comité d’organisation de l’AITEX. 

Durant deux jours, les professionnels débattront lors d'ateliers, de tables rondes thématiques et de workshops de digitalisation, de concepts novateurs, liés à la thématique de cette édition: digitalisation banking, de la blockchain, d'innovation inversée, de cybersécurité, de pollution numérique, de citizen centric,du  futur du travail, de deep tech...

Ces rencontres seront animées par des experts des différents domaines qui permettront d’échanger et d’approfondir ces sujets tout en présentant des solutions.


LIRE AUSSI: Tanzanie: les nouvelles technologies au service d'une meilleure production agricole


de plus, cette 4e édition innove au niveau de la participation. En effet, alors que deux pays africains étaient les invités d‘honneur des organisateurs lors des précédentes éditions, cette édition aura comme invité d’honneur un pays d'Afrique, la République du Congo (RDC) et un pays d'Asie, la Chine.

En ce qui concerne la République du Congo, le pays vient d’élaborer sa «Stratégie digitale 2025». Cette édition sera donc l’occasion pour les décideurs politiques et économiques de ce pays de présenter, en présence de nombreux acteurs du secteur venus des quatre coins du continent, les enjeux de la nouvelle stratégie congolaise, ainsi que les opportunités offertes aux acteurs marocains. 

Le choix de la Chine s’explique par sa nouvelle position, désormais prédominante, dans le ecteur des télécoms, où son acteur principal dans le domaine, Huawei, assure une domination du secteur, notamment en Afrique. Par ailleurs, la Chine joue un rôle prépondérant dans le déploiement des nouvelles technologies 5G, en cours de déploiement dans le monde.

Chakib Achour, Directeur du marketing et de stratégie de Huawei Maroc est revenu à cette occasion sur l’apport de Huawei, qui a fait du Maroc son hub en Afrique du Nord et de l'Ouest, en matière de développement numérique pour l'Afrique.


LIRE AUSSI: Guerre Huawei-Etats-Unis: voici pourquoi l’Afrique a déjà choisi son camp


Le géant chinois a très fortement contribué à la mise en place et à la modernisation de l’infrastructure des réseaux télécoms d’une trentaine de pays africains, dont le Maroc.

Huawei est également à l’origine de la construction de plus de 70% des réseaux Internet 4G africains et se positionne avantageusement pour la 5G naissante, en accompagnant les géants des télécoms africains.
Le 01/10/2019 Par Moussa Diop et Said Bouchrit