Fermer

L’ONU sollicite l’expertise marocaine pour développer son partenariat avec l’Afrique

Mise à jour le 20/09/2017 à 17h51 Publié le 20/09/2017 à 15h03 Par Moussa Diop

#Politique
AMCI ONU

Mohamed Methqal, Ambassadeur, directeur général de l’Agence marocaine de coopération international (AMCI) et Jorge Chediek, Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU chargé de la coopération Sud-Sud.

© Copyright : DR

#Maroc : L’Organisation des Nations unies souhaite tirer profit de l’expérience et de l’expertise marocaine pour soutenir le développement de l’Afrique. L’office onusien en charge de la Coopération Sud-Sud souhaite s’appuyer sur l’AMCI pour développer une coopération tripartite avec l’Afrique.

Le succès de la politique africaine du Maroc a séduit l’Organisation des Nations unies (ONU). Cette dernière a saisi l'occasion de la 72e session de son Assemblée générale pour solliciter le soutien royaume pour son partenariat avec l’Afrique.

C’est ce qui ressort d’une rencontre entre Mohamed Methqal, ambassadeur, directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) et Jorge Chediek, envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU chargé de la coopération Sud-Sud, le mardi 19 septembre 2017 au siège de l’organisation à New York.

Lors de cette rencontre, l’envoyé spécial d’Antonio Guterres «a réitéré le soutien infaillible de l’ONU aux efforts menés par le Maroc pour le développement de l’Afrique et a salué la vision intégrée et multidimensionnelle de Sa Majesté le roi pour le continent», selon l’AMCI.


LIRE AUSSI : 16.000 étudiants africains poursuivent leurs études au Maroc


Le directeur général de l’AMCI, agence qui contribue fortement à la promotion du développement du capital humain au niveau du continent a saisi l’occasion pour présenter le bilan des accords signés et des projets lancés lors des périples royaux sur le continent africain.

A ce titre, Mohamed Methqal a présenté à Chediek les activités de l’AMCI et ses principales réalisations depuis sa création dans la promotion du capital humain et l’appui aux projets de développement au niveau du continent africain.

Chediek a exprimé le souhait de l’office de l’ONU en charge de la Coopération Sud-Sud de bénéficier de l’expérience et de l’expertise de l’AMCI pour favoriser l’atteinte des objectifs de développement du continent. Les deux institutions vont coopérer au service du développement du continent en lançant des initiatives conjointes dans divers domaines: l’éducation et la formation, la coopération technique, les projets de développement humain durable, etc.


LIRE AUSSI : Maroc: Djibouti sollicite le soutien de l’AMCI pour développer son secteur de la santé


Cette coopération entre le Maroc et l’ONU pourra se faire sur une base bilatérale ou multilatérale. Ainsi, les deux parties pourront-elles coordonner leurs actions à travers des projets communs en capitalisant sur le partage de l’expérience et de l’expertise marocaine..

Enfin, il faut rappeler que l’AMCI a, depuis sa création, assuré la formation de plus de 35.000 étudiants étrangers dont plus de 25.000 étudiants d'Afrique subsahariens dans 20 modules de formation dans différentes filières universitaires, techniques et professionnelles. Pour l’année universitaire 2017-2018, quelque 8.000 étudiants étrangers boursiers poursuivent leurs études au Maroc dont 90% viennent de 47 pays africains. A cela s’ajoute un  nombre important de cadres africains ayant bénéficié de formations de perfectionnement au Maroc par le biais de l’agence.
Le 20/09/2017 Par Moussa Diop