Fermer

Vidéo. Mauritanie: Ghazouani officiellement proclamé vainqueur provisoire de la présidentielle

Mise à jour le 24/06/2019 à 14h38 Publié le 24/06/2019 à 14h22 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Mauritanie: Ghazouani déclaré vainqueur avec 52% des voix

Mohamed Ghazouani, Président de la République islamique de Mauritanie.

© Copyright : DR/AFP

#Maroc : C'est tard hier soir, dimanche, la Commission électorale nationale indépendante a proclamé la victoire dès le premier tour de Mohamed Cheikh Ahmed ould Mohamed Ghazouani, candidat de la coalition au gouvernement. Avec 52,01% des suffrages exprimés, Ghazouani succède à Mohamed ould Abdel Aziz.

Annonçant "une victoire du peuple mauritanien tout entier", Mohamed Vall Ould Bellal, le président de la Commission électorale nationale indépendante a annoncé les résultats tardivement dans la soirée du dimanche, plus de 24 heures après le scrutin qui a eu lieu samedi dernier, 22 juin 2019. 

1,544 million de Mauritaniens sont inscrits sur le fichier électoral pour ce scrutin. «Le taux de participation est de 62,66%», a-t-il en outre indiqué. 

Les autres candidats se classent dans l’ordre suivant: Biram Dah Abeid (indépendant-leader abolitionniste) a obtenu 18,58% des suffrages, Sidi Mohamed ould Boubacar (indépendant-ancien Premier ministre) recueille 17,87%,  Kane Hamidou Baba (Coalition Vivre Ensemble-CVE), 8,71%, Mohamed ould Maouloud (Coalition des Forces pour un Changement Démocratique-CFCD), 2,44% et Mohamed Lemine Al- Moutaj Al – Wafi (indépendant), 0,40% des suffrages exprimés. 


>>>LIRE AUSSI: Mauritanie: Ghazouani déclaré vainqueur avec 52% des voix, Biram classé deuxième

Mohamed Cheikh Ahmed Mohamed Ghazouani,  est l'ex-chef d’état-major de l'armée mauritanienne, mais aussi l'ancien ministre de la Défense, et, en outre, le fidèle compagnon du président Mohamed ould Abdel Aziz depuis une quarantaine d’années.

Le chef l’Etat en exercice n'a pu se porter candidat, du fait des dispositions constitutionnelles limitant à deux les mandats du président de
la République.

Ces résultats annoncés par la CENI sont d'ores et déjà contestés par les quatre candidats de l’opposition, qui ont annoncé un recours auprès du Conseil Constitutionnel, et appellent à une manifestation devant le siège de cette institution, ce lundi 24 juin, dans l'après midi.

Hier, dimanche, Nouakchott a été le théâtre de plusieurs manifestations, se traduisant par des affrontements sporadiques entre partisans de l’opposition et forces de l’ordre déployées à plusieurs endroits.
Le 24/06/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya