Fermer

Liberté de la presse, quels sont les 5 champions africains?

Mise à jour le 25/04/2018 à 18h37 Publié le 25/04/2018 à 13h53 Par Moussa Diop

#Médias
liberté de la presse

#Mauritanie : Reporters sans frontières (RSF) a publié ce mercredi 25 avril son rapport sur la liberté de la presse dans le monde. L’ONG signale des progrès en Afrique où certains pays font mieux que la France et le Royaume-Uni, alors que d’autres font du surplace ou régressent dans ce domaine.

Reporters sans frontière (RSF) a publié ce mercredi 25 avril, l’édition 2018 de son classement de la liberté de la presse dans le monde couvrant l’année 2017.

Globalement, la liberté de la presse s’est encore dégradée dans le monde, selon l’ONG qui souligne dans son rapport que «de plus en plus de chefs d’Etat démocratiquement élus voient la presse non plus comme un fondement de la démocratie, mais comme un adversaire», expliquant que les menaces envers les journalistes ne sont plus «l’apanage des seuls pays autoritaires», citant ainsi l’exemple du président américain Donald Trump qui n’a pas hésité à qualifier les médias d’«ennemis du peuple».

Toutefois, si en Europe et aux Etats-Unis, RSF note un climat de haine à l’encontre des journalistes, en Afrique, elle souligne de légers progrès dans la zone subsaharienne. Cependant, tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne. L’ONG qualifie ainsi de difficile, voire de très grave la situation de la liberté de la presse dans 22 des 48 pays du continent, à cause de lois répressives, de disparitions de journalistes, de coupures d’internet (Ethiopie, Tchad, RD Congo, Cameroun), etc.


LIRE AUSSI: Mauritanie: atelier régional sur la liberté de la presse alors que les médias mauritaniens agonisent


A ce titre, il faut souligner que la plus importante régression au sein du continent a lieu en Mauritanie avec une perte de 17 places, le pays passant du 55e au 72e rang mondial. L’adoption d’une loi punissant de peine de mort l’apostasie et le blasphème explique en grande partie ce recul. S'y ajoute le cas du blogueur toujours détenu après avoir purgé sa peine.

La Mauritanie occupe, tout de même, le premier rang au niveau des pays arabes malgré la perte de 17 places, par rapport au précédent classement, en se positionnant au 72e rang mondial, devant la Tunisie (97e) et le Liban (100e).

Globalement, des progrès ont été faits par les pays africains. Ainsi, dans le classement 2018, 8 pays africains figurent dans le Top 50 des nations les mieux notées en matière de respect de la liberté de la presse.


LIRE AUSSI: Guinée: les journalistes manifestent pour la liberté de la presse


Parmi eux, le Ghana qui réalise un bond de 3 places se hisse au premier rang africain et au 23e rang mondial avec un sore de 18,41 points. Le pays de Nana Akufo-Addo devance la Namibie qui se situe au 26e rang mondial suite à une perte de 2 places.

L’Afrique du Sud occupe le 3e rang africain et le 28e rang mondial suite à un gain de 3 places. Le Cap-Vert qui gagne 2 places occupe le 29e rang mondial. Ces quatre pays font figure d’exemples et dépassent même des pays comme l’Espagne (31e), la France (33e) et le Royaume-Uni (40e). Le top 5 africain est complété par le Burkina Faso qui progresse d’un cran pour se situer au 41e rang mondial.


LIRE AUSSI: Algérie: Reporters sans frontières dénonce la "main invisible" qui muselle la presse


Le top 10 africain est complété par le Botswana (48e rang mondial), les Comores (49e), le Sénégal (50e), Madagascar (54e) et l'île Maurice (56e). A noter que le Sénégal a fait un bond de 8 places pour intégrer le Top 50 mondial en termes de respect de la liberté de la presse.

Top 5 des pays africains en matière de liberté de la presse
Pays                 Classement Afrique              Classement mondial                   scores
- Ghana                        1er                                       23e                               18,41 points
- Namibie                      2e                                        26e                               20,24 points
- Afrique du Sud           3e                                        28e                                20,39 points
- Cap Vert                     4e                                        29e                                20,39 points
- Burkina Faso              5e                                        41e                                23,33 points

Enfin, il faut souligner que le Top 3 des pays les plus respectueux de la liberté de la presse réunit  la Norvège, la Suède et les Pays-Pas. Alors que le bas du classement mondial est trusté par le Turkménistan (178e), l’Erythrée (179e) et la Corée du nord (180e).
Le 25/04/2018 Par Moussa Diop