Fermer

Vaccin Covid-19 en Afrique: l’OMS annonce la livraison prochaine des premières doses du programme Covax

Mise à jour le 10/01/2021 à 14h30 Publié le 09/01/2021 à 11h04 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Vaccin Covid-19
© Copyright : DR

#Mauritanie : Bonne nouvelle pour les pays à faibles revenus qui comptent sur le programme Covax pour vacciner une partie de leur population contre le Covid-19. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce le début des premières livraisons de vaccins entre la fin janvier et la mi-février.

Alors que les pays développés continuent à conclure des «accords bilatéraux» avec les laboratoires pharmaceutiques, laissant de côté les pays pauvres et de nombreux pays en développement, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) apporte une lueur d’espoir aux pays à faibles revenus de la planète, notamment ceux du continent africain, qui n’ont pas les moyens de participer à cette guerre pour acquérir les vaccins anti-Covid-19.

Ainsi, selon Kate O’Brien, la responsable des vaccins à l’OMS, «nous commencerons à livrer ces vaccins probablement vers la fin janvier ou sinon, certainement début ou mi-février».


LIRE AUSSI: Vaccin anti-Covid-19: voici pourquoi l'Afrique devrait attendre le second trimestre 2021


Une annonce qui tombe à pic quand on sait que le continent africain fait face à une seconde vague de contagion au Covid-19, beaucoup plus inquiétante que la première. Ainsi, durant ces trois derniers jours, ce sont quelque 35.000 nouveaux cas quotidiens qui ont été enregistrés au niveau du continent, contre des pics de 20.000 nouveaux cas lors de la première vague. Et un pic de 1.500 décès a été enregistré lors de la journée du 8 janvier, portant à plus de 72.200 le nombre de décès officiellement liés au Covid-19 en Afrique. C’est dire que la seconde vague du Covid-19 inquiète les pays africains, nombreux à connaître des records de contaminations quotidiennes.


LIRE AUSSI: Accès au vaccin anti-Covid: la Fondation Gates injecte 250 millions de dollars supplémentaires


Mis en place par l’OMS et l’Alliance pour les vaccins (Gavi), le programme international Covax a pour objectif d’assurer un accès équitable aux vaccins contre le coronavirus. Il s’est fixé pour buts d’obtenir des vaccins auprès des laboratoires pharmaceutiques et de les distribuer aux pays défavorisés. Des contrats portant sur l’acquisition de 2 milliards de vaccins ont été obtenus par le programme qui a bénéficié des financements d’Etats, d’institutions et des fondations de philanthropes. Selon l’OMS, «quinze fabricants avaient déjà contacté l’OMS en proposant de produire massivement les doses».


LIRE AUSSI: Maghreb. Covid-19: tout sur les vaccins et programmes de vaccination selon chaque pays


Avec ce programme, l’OMS et ses partenaires devraient procurer à chacun des pays qui y participent les doses nécessaires à la vaccination de 20% de leur population, et ce avant fin 2021.

A noter qu’à date d’aujourd’hui, 42 pays ont lancé des programmes de vaccination, parmi lesquels 36 pays à revenu élevé et 6 pays à revenu intermédiaire. Mais, pour le moment, aucun pays africain n’a encore démarré de campagne de vaccination, faute de vaccins. Les seuls vaccins qui ont été réceptionnés par l’Egypte, un petit lot de 50.000 doses, ont été offerts par les Emirats arabes unis.

Il faut dire que les pays développés ont tendance à réserver les vaccins à leurs propres besoins. Une situation qui a poussé Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à appeler à une plus grande solidarité vaccinale dans la lutte contre le Covid-19.

Dans ce contexte, il ne faut pas s'attendre à une arrivée massive de vaccins anti-Covid-19 durant le premier trimestre de l'année en Afrique. Du coup, la meilleure protection restera le respect des gestes barrières: lavage fréquent des mains, port du masque, distanciation physique, etc.
Le 09/01/2021 Par Le360 Afrique - Afp