Fermer

Sénégal-Mauritanie: accord entre Kosmos Energy et British Petrolium pour l’exploitation du gaz

Mise à jour le 19/12/2016 à 10h55 Publié le 19/12/2016 à 10h55 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo

#Economie
exploitation de gaz
© Copyright : DR

#Mauritanie : Kosmos Energy vient de signer un accord avec géant britannique BP pour l’exploitation du gisement gazier à la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal. Un investissement de près d’un milliard de dollars sera consenti avant de tirer le premier mètre cube d'ici deux à trois ans.


Dans un communiqué publié ce lundi, Kosmos Energy annonce un accord avec British Petrolium (PB) pour l’exploitation du gisement gazier découvert des deux côtés de la frontières sénégalo-mauritanienne. D’après cet accord, le géant britannique va investir près d’un milliard de dollars (956 millions d’euros) afin de prendre des participations dans des projets gaziers en Mauritanie et au Sénégal : 32,49% des blocs de Saint-Louis offshore profond et Kayar offshore profond, côté sénégalais. Kosmos conservant 32,51%. Du côté mauritanien, BP détiendra 62% du gisement, contre 28% pour Kosmos.


LIRE AUSSI:
Sénégal-Mauritanie: il faut 7 milliards de dollars pour l’exploitation du gaz

«Nous pensons que notre expertise dans la gestion de la chaîne de valeur gazière, associée aux capacités d’exploration de notre partenaire Kosmos, ainsi qu’au soutien des gouvernements sénégalais et mauritanien font que tout est réuni pour créer un nouveau centre important pour le gaz naturel liquéfié en Afrique», explique Bod Dudley, directeur général de BP, cité par le communiqué.

Si cet accord est un pas important vers l’exploitation du gisement gazier entre les deux pays, il marque le retour en force du groupe britannique, après des années difficiles ayant suivi l’affaire de la marée noire dans le Golfe du Mexique en 2010, qui lui a fait perdre plus de 60 milliards de dollars. Le gisement gazier est estimé à 25 TCF (ou trillion cubic feet) soit 800 milliards de mètres cubes du côté sénégalais.

LIRE AUSSI:
Sénégal-Mauritanie-Gaz: Kosmos reporte la décision d’investissement sur les installations de GNLF


 

Le 19/12/2016 Par notre correspondant à Dakar Ibrahima Diallo