Fermer

Mauritanie-Sénégal: Abdelaziz et Macky Sall valident la décision finale d'investissement du projet gazier commun

Mise à jour le 21/12/2018 à 18h16 Publié le 21/12/2018 à 18h09 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
Macky Sall et Abdel Aziz

Macky Sall et Abdel Aziz

© Copyright : dr

#Mauritanie : Les présidents mauritanien et sénégalais, Mohamed ould Abdel Aziz et Macky Sall, ont signé les accords validant la décision finale d'investissement sur le champ gazier transfrontalier offshore, Grand Tortue/Ahmeyim (GTA), ce vendredi 21 décembre 2018 à Nouakchott.

C'est fait. Les présidents de Mauritanie et du Sénégal, Mohamed ould Abdel Aziz et Macky Sall, ont signé les accords validant la décision finale d'investissement sur le champ gazier transfrontalier offshore «Grand Tourtue/Ahmeyim (GTA)» ce vendredi 21 décembre 2018 en début d’après midi à Nouakchott.

Ces accords «sont nécessaires à la prise de décision finale d’investissement du projet de Gaz naturel liquéfié (GNL)» qui sera exécuté par un consortium constitué de la compagnie américaine «Kosmos Energy» et le britannique British Petroleum (BP).

Ainsi, les deux chefs d’état, entourés de plusieurs membres de leur gouvernement, valident cette décision finale d’investissement, qui était attendue avant fin 2018.  


LIRE AUSSI: Mauritanie-Sénégal: Macky Sall à Nouakchott pour finaliser l'accord sur le gaz et lancer le pont sur le fleuve


La signature de ces accords est un principe retenu depuis février dernier à l’issue d’une précédente visite du président Macky Sall à Nouakchott.

Cité à travers un communiqué publié au terme de la cérémonie de signature, Bernard Looney, DG de la compagnie BP, explique «qu’obtenir l’approbation pour le développement pionnier de Grand Tortue -Ahmeyim (GTA) aussi rapidement témoigne du partenariat dynamique œuvrant pour permettre à ce projet innovant de voir le jour et établir une nouvelle chaîne gazière en eau profonde».  

Il faut signaler que la signature de ces accords est l’aboutissement de plusieurs années de travaux et négociations menés par les équipes techniques des départements ministériels des deux pays en charge du pétrole, de l’énergie et des finances, en parfaite coordination avec les deux compagnies formant le consortium des investisseurs.


LIRE AUSSI: Sénégal: BP annonce les premières retombées de l’exploitation du gaz naturel pour 2022


Ainsi, partant de la position du champ gazier sur les deux frontières, les accords signés «harmonisent les deux législations fiscales applicables aux sous-traitants et assurent un partage juste des recettes fiscales».

Par ailleurs, des accords de financement séparés ont été conclus avec «Kosmos» et «BP» par les sociétés nationales, la Société mauritanienne des hydrocarbures et du patrimoine minier (SMHPM) et la Société de pétrole du Sénégal (PETROSEN).

Rappelons que le champ gazier Grand Tortue-Ahmeyim (GTA), mis à jour en 2016, dispose de réserves estimées à 450 milliards de mètres cubes.    
Le 21/12/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya