Fermer

Mauritanie-Sénégal: de nouvelles découvertes gazières offshore au large des eaux territoriales

Mise à jour le 17/12/2019 à 10h49 Publié le 17/12/2019 à 10h31 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
Gaz kosmos Grand Tortue ahmeyin

#Mauritanie : Les découvertes en gaz se poursuivent au large des eaux territoriales sur l'océan Atlantique, entre la Mauritanie et le Sénégal. British Petrolum (BP) vient ainsi d'annoncer une nouvelle découverte de gaz de "haute qualité", au large des côtes mauritaniennes et sénégalaises.

Selon British Petrolum (BP), citée par l’agence de presse britannique Reuters, et reprise par le média sénégalais Sénégo a annoncé hier, lundi 16 décembre, avoir «rencontré du gaz de haute qualité» dans le bassin maritime entre la Mauritanie et le Sénégal.

Ces nouvelles découvertes ont pour effet immédiat «le renforcement de la confiance dans les ressources gazières de la région».

A titre de rappel, au mois de novembre 2019, le puits ORCA-1, au large des côtes mauritaniennes, détenue en partie avec Kosmos Energy et la Société Mauritanienne du Patrimoine Minier et des Hydrocarbures (SMPMH), avait été approfondi, donnant des résultats positifs, avec davantage de gaz rencontré.

«Nous avons identifié une vaste zone de prospection avec un potentiel de ressources considérable dans le Sud de la Mauritanie. Nous allons maintenant procéder à d’autres forages d’évaluation pour aider à éclairer les décisions futures en matière de développement», souligne le géant pétrolier.


LIRE AUSSI: Mauritanie-Sénégal: British Petrolium confirme des réserves de gaz proches de celles de la Libye


BP dispose de trois forages au large de la Mauritanie et de trois autres dans les eaux territoriales sénégalaises.

Cette évolution devrait entraîner un regain d’activité dans le domaine de l’exploration gazière, car «il s’agit d’un résultat passionnant qui prouve que nos données sismiques permettent d’identifier des gisements d’hydrocarbures plus profonds que nous l’avions cru», rapporte Reuters, citant Howard Leach, responsable de l’exploitation auprès de BP.

Les évaluations globales relatives aux ressources trouvées dans le bassin mauritano-sénégalais ont mis en évidence la découverte de gaz dans pas moins de neuf puits: «cette campagne de trois puits s’est achevée dans la région de la Mauritanie et du Sénégal, où elle a également permis de découvrir du gaz aux puits GTA-1 et Yakkar-2. Ces 3 puits ont ciblé neuf sables contenant des hydrocarbures et on a trouvé du gaz dans les neufs puits», explique encore ce haut responsable de BP. 


LIRE AUSSI: Mauritanie: de nouvelles et importantes découvertes gazières dans l'offshore


British Petroleum exploite ainsi ses premiers puits dans la région. Ces 3 projets «ont été réalisés en toute sécurité, soit 30 millions de dollars de moins que le budget prévu et une avance de 40 jours par rapport à l’agenda initial. ORCA-1 a été foré dans le Bloc-8 de l’offshore mauritanien, avec du gaz trouvé dans les cinq sables d’origine [préalablement] ciblés».

Les ressources du gisement gazier offshore transfrontalier Grand Tortue/Ahmeyim (GTA) sont estimées à 450 milliards de mètres cubes. Ce chiffre a été récemment confirmé par BP, compagnie assurant l’exploitation du site dans le cadre d’un consortium avec Kosmos et au sein duquel les Britanniques sont largement majoritaires, et ce, depuis 2016.

La Mauritanie et le Sénégal ont signé un accord de partage de ces ressources en février et en décembre 2018 après plusieurs rounds de négociations.

Ce méga-projet est actuellement en phase de développement, après que la décision finale d’investissement par le consortium, fort de cet accord de partage, ait été acté. 

La production du premier mètre cube de gaz de GTA est attendue pour l'année 2022.
Le 17/12/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya