Fermer

Sénégal-Mauritanie: Dakar déploie "un navire militaire" dans les eaux frontalières

Mise à jour le 30/01/2018 à 11h02 Publié le 30/01/2018 à 11h02 Par Mar Bassine

#Politique
Dakar déploi un bâtiment militaire à la frontière mauritanienne

Le Kédougou, navire d'attaque, est l'un des six patrouilleurs de la marine sénégalaise.

© Copyright : DR

#Mauritanie : Le gouvernement sénégalais a révélé avoir déployé l'un des bâtiments de la marine militaire pour protéger les pêcheurs de Guet-Ndar.


Après le décès d'un pêcheur sous les balles des garde-côtes mauritaniens et le saccage d'une dizaine d'échopes à Saint-Louis, Dakar prend le problème très au sérieux. Selon une déclaration du ministre de l'Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, relayée par la presse locale, le Sénégal aurait déployé un navire militaire à la frontière entre les deux pays.

Ses propos ont été recueillis par Vox Populi, un quotidien sénégalais, à la sortie d'une réunion "du Conseil régional de sécurité à la gouvernance de Saint-Louis". Alors que le journal présente cette décision comme une réaction belliqueuse du Sénégal vis-à-vis de la Mauritanie, tout porte à croire qu'on se dirige vers l'apaisement.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal-Mauritanie: de graves incidents réveillent le souvenir du différend de 1989

L'objectif de ce déploiement n'est pas tant de se préparer à une conforntation militaire avec le voisin du Nord que d'empêcher les pêcheurs sénégalais d'entrer dans les eaux territoriales mauritaniennes. C'est ce qu'on lit entre les lignes: "Le Sénégal s’engage à résoudre ce problème, même s’il est difficile de surveiller toute la côte’’, a souligné le ministre. 

De plus, selon le journal Le Soleil, publication officielle du gouvernement, Nouackchott aurait reconnu le "dérapage" et s'apprête à envoyer un émissaire à Dakar pour présenter les regrets du président Ould Abdel Aziz à son homologue sénégalais, qui était encore à Addis-Abeba pour assister au sommet de l'Union africaine. 

Le 30/01/2018 Par Mar Bassine