Fermer

Mauritanie-Sénégal: un blackout plonge plusieurs quartiers de Nouakchott et Dakar dans le noir

Mise à jour le 05/12/2016 à 15h46 Publié le 05/12/2016 à 14h54 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
ligne haute tension
© Copyright : DR

#Mauritanie : Suite à de fortes perturbations électriques, certains quartiers de Nouakchott ont été plongés dans le noir pendant plus de 20h cumulées ce week-end. La situation serait due à une panne dans une centrale qui alimente aussi bien la Mauritanie, que le Mali et le Sénégal.

Nouakchott connaît des coupures d’électricité fréquentes depuis le samedi 3 décembre. La quasi-totalité des quartiers de la capitale mauritanienne est touchée par le phénomène.

Pire, certaines zones ont connu plus de 20 heures cumulées de privation d’énergie sur les dernières 48 heures.

Situation similaire dans quelques villes de l’intérieur du pays, à l’image de Kaédi (430 kilomètres au sud de Nouakchott) également plongée dans le noir pendant plusieurs heures, samedi.

C'est un coup dur pour de nombreux férus de football qui ont raté «le Clasico» espagnol, opposant le FC Barcelone au Real de Madrid, ce week-end.


LIRE AUSSI :
Macky Sall réclame un audit technique des installations électriques



Au même moment, plusieurs localités sénégalaises alimentées par la ligne électrique de 225 KV Tobène-Sakal subissaient un sort similaire. Selon le directeur général de la Senelec, Pape Dieng, «il y a eu un blackout sur le Sénégal, la Mauritanie et le Mali. Parce que c’est la centrale de Manantali qui a décroché (…). Le blackout est survenu à 20h14. Mais actuellement nous avons réalimenté certains abonnés. Nous sommes en train de chercher les raisons de ce décrochage pour connaître les causes de cette panne. Mais les groupes ont redémarré et on est en train de réalimenter les abonnés. Certains d’entre eux ont déjà le courant électrique».

Par contre, du côté de la Société mauritanienne d’électricité (Somelec), aucune explication n’est fournie.


LIRE AUSSI :
Sénégal-Mauritanie: lancement d’une ligne d’interconnexion électrique de 225 KV


Toutefois, une source bien informée vivant à Manantali, lieu de l’interconnexion électrique entre les trois pays membres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), qui réunit la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal, explique que «ces perturbations électriques sont imputables à des travaux de maintenance pour l’entretien des lignes à haute tension desservant le Mali, la Mauritanie et le Sénégal».

Mais au-delà du silence de la Somelec et des divergences d’interprétations sur l’origine de la panne, les coupures d’électricité ont repris de plus belle ce lundi matin.
Le 05/12/2016 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya