Fermer

Vidéo. Mauritanie: Magal 2018, les Mourides convergent vers Touba

Mise à jour le 25/10/2018 à 18h22 Publié le 25/10/2018 à 18h19 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
Mauritanie: Magal 2018, les Mourides convergent vers Touba
© Copyright : DR

#Mauritanie : Des milliers de Sénégalais vivant en Mauritanie, mais aussi de nombreux ressortissants mauritaniens, entreprennent en ce moment le voyage vers la ville sainte de Touba, capitale du «Mouridisme» pour célébrer le départ en exil du Saint Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur de cette Tarika. Reportage.

Les sénégalais de Mauritanie, mais aussi de nombreux ressortissants mauritaniens, entreprennent chaque année, le voyage vers la ville sainte de Touba, capitale du «Mouridisme» pour célébrer le départ en exil du Saint Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur de cette Tarika.

Moustapha Sarr, coordinateur de l’Association des Dahira de Mauritanie, donne la dimension religieuse et sociale de l’évènement, pour lequel des milliers de personnes partent de la Mauritanie vers le Sénégal.


Il remercie les autorités mauritaniennes pour toutes les actions ayant permis le regroupement à Nouakchott de tous les pélerins venus des régions, et loue les services de l’ambassade du Sénégal.


LIRE AUSSI: Sénégal. Magal 2016: le Maroc fortement représenté à Touba


Dans la perspective de la célébration de cet événement, le président mauritanien, Mohamed ould Abdel Aziz, a donné plusieurs chameaux à la famille de Touba.

«Le Magal» est un terme de la langue Wolof qui signifie «rendre hommage». Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du Mouridisme,  reçut vers la fin du 19e siècle, une mission de réhabilitation pacifique de l’Islam, dans un contexte colonial.
Le 25/10/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya