Fermer

Mauritanie: découverte de pièces de monnaie anciennes frappées de l’Etoile de David

Mise à jour le 21/02/2019 à 08h15 Publié le 21/02/2019 à 07h16 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Culture
pièces de monnaie antique
© Copyright : DR

#Mauritanie : La découverte des pièces de monnaies datant d'une époque très ancienne, sur lesquelles sont gravées l'Etoile de David, par des orpailleurs dans le Sahara mauritanien suscite curiosité et interrogations.

Certaines parties du grand désert mauritanien renfermeraient-elles des trésors inconnus et insoupçonnés?

A l’origine de cette question, de nouvelles découvertes faites par des orpailleurs opérant dans le Tiris-Zemmour (région de Zouerate/extrême Nord-est): des pièces rares de monnaie datant d’une époque très ancienne, selon des informations rapportées mardi soir par la presse locale.

«Sur l’une des pièces apparaît le chiffre 1272, et sur les autres on voit minutieusement gravée l’Etoile de David à 6 branches. Les prospecteurs déclarent avoir découvert ces pièces dans la zone de Zghouala-région de Zouerate, à l’aide d’un détecteur. Celles-ci ne seraient probablement pas en or pur, et il s’agirait plutôt d’un mélange or et cuivre», explique le site d’informations en ligne «Adrar Infos».

Ces pièces semblent avoir été fabriquées avant l’ère de l’Islam, du fait de la mention de l’Etoile de David, symbolisant le judaïsme.

Quant à la valeur de ces objets antiques, «elle devrait être déterminée en fonction de leur âge».


LIRE AUSSI: Le musée des civilisations noires du sénégal va accueillir des antiquités égyptiennes


Aucune civilisation historique connue n’avait été Jusque-là signalée dans cette région désertique, ajoute encore le même organe. Ainsi, cette découverte devrait offrir de nouvelles opportunités aux spécialistes de recherches antiques et archéologiques.

Réagissant à cette nouvelle, Elimine ould Mohamed Baba, professeur d’histoire à l’Université de Nouakchott, se montre à la fois prudent et sceptique. Pour lui, «il faut avant tout une authentification pour être sûr que ce n’est pas un dessin, un montage ou une contrefaçon».

Il rappelle que «vers les années 1212, ce qui circulait dans une partie de l’Europe, le Maghreb et l’Espagne, c’était le dinar almohade, une monnaie en or avec des inscriptions arabes. Cette période correspond à une intense activité du commerce transsaharien (Maghreb/Afrique de l’Ouest) avec le territoire de l’actuelle Mauritanie comme épicentre».
Le 21/02/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya