Fermer

Vidéo. Mauritanie: un clip d’Adviser Feat et Salif Tassor Laabo rendant hommage aux Soubalbé fait le buzz

Publié le 12/09/2019 à 17h15 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Culture
Vidéo. Mauritanie: un clip d’Adviser Feat Salif Tassor Laabo explose le record
© Copyright : DR

#Mauritanie : Adviser, rappeur mauritanien dont le vrai nom est Amadou Birane Mangane, et Salif Tassor Laaboo, chanteur de musique traditionnelle, viennent de sortir un clip qui connait un certain succès sur la toile, et dans lequel ils rendent un vibrant hommages aux Soubalbé.

Adviser, un rappeur mauritanien originaire de la localité de MBagne (vallée du fleuve-région du Brakna) dont le vrai nom est Amadou Birane Mangane, et Salif Tassor Laaboo, chauffeur de taxi et chanteur de musique traditionnelle, dont les prestations étaient jusque-là cantonnées aux cérémonies de mariage, ont sorti un clip sous le titre "Doftaam Mayo" (expression en langue peule se traduisant par "Accompagne-moi au fleuve").

Sortie le samedi 7 septembre courant, la vidéo, a enregistré plus de 105.000 vues en 48 heures sur Youtube.

Une performance rare et probablement un record, pour un laps de temps, dans le contexte de la Mauritanie, pays au marché musical presque inexistant, selon l’avis de nombreux observateurs.


LIRE AUSSI: Vidéo. Fouta: Baaba Maal enflamme les "72 heures de Ndiaffane Sorokoum"


A travers ce clip, les deux musiciens rendent un vibrant hommage aux "Soubalbé", composante de la communauté peule liée à l'eau et à la pêche. Un hymne aux communautés qui vivent de l'eau et de la pêche au bord des fleuves: Soubalbé (peuls), Lebous (wolofs du Sénégal), les Gnominca (Sérères du Sénégal), les Bozos (Mali), les Ebriés (Côte d’Ivoire),…


Mais au-delà des peuples de l’eau, les images de la vidéo illustrent également de nombreux autres aspects de la tradition, de la vie et de la culture des composantes sociales de la vallée du fleuve Sénégal.

Amadou Birane Mangane est un musicien très connu à Nouakchott, qui a eu plusieurs passages sur les chaînes de télévision ici et au Sénégal voisin. 


LIRE AUSSI: Sidiki Diabaté: l’étoile montante de la musique malienne


Quant à Salif Tassor Laabo, originaire des environs de Kaédi (vallée du fleuve), il est habitué à jouer sans instruments (signe d’un immense talent). Le jeune homme vient ainsi de réussir une grande première, avec une production moderne harmonisée au genre rap, dans un contexte  inédit.

Jusque-là, son activité musicale se limitait à des tournées dans les villages des 2 rives du fleuve Sénégal. Le clip produit en duo avec Adviser lui offre de la visibilité et de nouvelles perspectives.
Le 12/09/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi