Fermer

Mauritanie: 15,7 milliards d'ouguiyas du FADES pour l'eau et l'énergie

Publié le 23/03/2017 à 14h34 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
interconnexion electrique
© Copyright : DR

#Mauritanie : Grâce à deux conventions de prêts d'un montant global de 15,750 milliards d'ouguiyas, signées mercredi, le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES), va appuyer l'accès à l'eau potable et l'interconnexion à l'est et au nord de la Mauritanie.

Le gouvernement mauritanien et le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) ont procédé mercredi à la signature de deux conventions de financement d’un montant global de 15,75 milliards d’ouguiyas, soit 43,7 millions de dollars.

Ces conventions ont été paraphées par le ministre mauritanien de l’Economie et des finances, Moctar Ould Diaye, et le président du Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES), Hassab Rassoul Al Abid, en marge d’une visite que le haut responsable de l’institution arabe effectue actuellement à Nouakchott.

Les accords de prêt signés mercredi comportent «un volet hydraulique qui vise à combler le déficit de l’approvisionnement en eau potable» de deux grandes villes situées à l’Est -Aioun et Digueny- et plusieurs localités environnantes.


LIRE AUSSI : 107 millions de dollars du FADES pour développer le réseau électrique


Le deuxième projet, à volet électrique «vise à générer une énergie sûre et à faible coût pour la zone nord du pays, qui abrite plusieurs sites miniers, et à renforcer le réseau de transmission de l’électricité dans cette zone, par une interconnexion électrique haute tension de 225 KV entre Nouakchott et Zouerate, en passant par les villes d’Akjoujt et d’Atar».

Dans une allocution prononcée à l’occasion de la cérémonie de signature, le ministre mauritanien de l’Economie et des finances a rappelé les domaines dans lesquels le FADES appuie depuis plusieurs dizaines d’années : santé, télécommunications, infrastructures, énergie, mines, pêche, agriculture,.... Une coopération dont l’objectif est «de jeter les bases d’un développement économique et social durable».
 
Le 23/03/2017 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya