Fermer

Mauritanie-GB. Création d'un conseil d'affaires dans le secteur du gaz et du pétrole

Publié le 15/11/2017 à 19h24 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
gaz mauritanie

La Grande-Bretagne et la Mauritanie consolident leur coopération dans le secteur du gaz et du pétrole.

#Mauritanie : Des opérateurs du secteur du pétrole et du gaz ont créé un conseil d'affaires appelé à servir de plateforme pour la promotion de l'investissement, le Mauritanian British Business Council.

Différents opérateurs publics et privés mauritaniens et britanniques issus de la filière du pétrole et du gaz ont décidé de mettre sur pied une structure dénommée Mauritanian British Business Council (MBBC), un conseil d’affaires impliquant la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Mauritanie (CCIAM).

Les activités de la nouvelle institution ont été officiellement lancées la semaine dernière, au cours d’une cérémonie organisée à Londres en présence du ministre britannique du Commerce international, Greg Hands, et du ministre mauritanien du Pétrole, de l’énergie et des mines, Mohamed Abdel Fettah.


LIRE AUSSI: Mauritanie: une délégation de la CEDEAO rencontre Mohamed Ould Abdel Aziz


La mission de la MBBC est de «servir de plateforme d’échange pour la promotion des investissements entre opérateurs publics et privés des deux pays». Mohamed Abdel Fettah explique «qu’il va permettre de créer les conditions d’un partenariat fructueux entre les compagnies commerciales et industrielles des deux pays. De même, il offrira aux sociétés britanniques l’occasion de profiter pleinement des énormes opportunités d’investissements offerts par le pétrole, le gaz et toutes les activités annexes sur le marché mauritanien».

Il a par ailleurs saisi cette occasion pour exposer les différentes réformes entreprises dans le pays en vue d’améliorer le climat des affaires, qui ont permis au pays de gagner 10 places au classement «Doing Business» de la Banque mondiale (BM).
Pendant son séjour à Londres, le ministre s'est également entretenu avec des responsables gouvernementaux et d'entreprises privées britanniques. Parmi ces responsables figure Alistair Burt, ministre pour le développement international, chargé du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.
A l’issue des différentes rencontres, le département du pétrole, de l’énergie et des mines affirme avoir identifié 70 entreprises britanniques intéressées par des opportunités d’investissement dans le secteur en Mauritanie.


  
      
 
        
Le 15/11/2017 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya