Fermer
#Economie

Vidéo. Mauritanie: le nouvel ouguiya adopté sans couac

Mise à jour le 04/01/2018 à 15h05 Publié le 04/01/2018 à 14h55 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Mauritanie : Mercredi, au troisième jour de son entrée en circulation, le nouvel ouguiya mauritanien s'installe progressivement dans le paysage et les habitudes grâce à ses avantages. Illustration dans cette vidéo.

Mercredi, trois jour après son entrée en service, le nouvel étalon de l'ouguiya s’installe progressivement dans le paysage et les habitudes des Mauritaniens, avec ses nouvelles coupures toutes en polymère.

Après une démonétisation et un changement de valeur faciale, le nouvel ouguiya se présente sous forme de pièces de monnaie de 1/5, 1, 10 et 20 et des coupures de 50, 100, 200, 500 et 1.000. 


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: démonétisation et renforcement de la valeur de l'ouguiya


Illustration à travers ce reportage vidéo au siège d’Attijari Bank Mauritanie, filiale du groupe marocain Attijariwafa bank, qui, fidèle à sa vocation d’institution citoyenne bien ancrée dans la société mauritanienne, s'est engagée à accompagner la réforme entreprise par les autorités.

C'est en substance ce qu'explique Maimouna Moulaye Abdel Moumine, directrice commerciale d'Attijari Bank Mauritanie. Pour sa part, Diallo Omar, un citoyen mauritanien, exprime sa satisfaction de disposer d'un montant plus important avec un volume de billets inférieur.


LIRE AUSSI: Mauritanie: la perspective du lancement du nouvel ouguiya fait flamber les prix


Pour rappel, l'ouguiya a perdu un zéro. Ainsi, 100 ouguiyas anciens ne valent plus que 10 ouguiyas nouveaux, avec le même pouvoir d'achat. Ainsi, une baguette de pain qui coûtait 100 ouguiyas anciens est désormais vendue à 10 ouguiyas nouveaux. Au niveau du taux de change, 1 euro valait 410 ouguiyas anciens contre 41 nouveaux ouguiyas actuellement. 

Seul hic, cetains commerçants verreux en profitent pour augmenter les prix de certains produits.
     
Le 04/01/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi