Fermer

Vidéo. Mauritanie: la banque canadienne Westbridge débarque en reprenant la NBM

Mise à jour le 27/08/2020 à 16h35 Publié le 26/08/2020 à 15h38 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
Mauritanie: la banque canadienne Westbridge débarque en reprenant la NBM
© Copyright : DR

#Mauritanie : Westbridge s'implante en Mauritanie en rachetant la Nouvelle Banque de Mauritanie (NBM). Les dirigeants de la filiale de la banque canadienne expliquent les enjeux de cette reprise et les ambitions de l'institution en Mauritanie.

Rachetée par la canadienne «Westbridge» pour une ouguiya symbolique, à cause d’un passif de 11 milliards d’anciennes ouguiyas, soit près de plus de 29 millions de dollars, la Nouvelle Banque de Mauritanie (NBM), se dirige vers une relance de ses activités. 

Après près d’une année de profonde déprime, qui l'a plongée dans un coma aux effets dévastateur, la Nouvelle Banque de Mauritanie (NBM) a organisé une rencontre de contact et sensibilisation avec tous ses futurs partenaires, hier, mardi 25 août 2020. 


Directeur général de la NBM, Dieng Adama Boubou, a rappelé le processus ayant conduit à l’arrêt des activités pendant près d’une année.


LIRE AUSSI: Vidéo. NBM et BGFI Bank Europe s'allient pour le financement de l'économie mauritanienne


Une situation catastrophique imputable, selon lui, «à un retrait massif et continu des dépôts de clients en perte de confiance, combinée à un arrêt total de toutes les opérations de dépôt, dont le résultat est un énorme déficit qui a atteint 11 milliards d’anciennes ouguiyas, soit près de 30 millions. Ce qui explique le rachat par le partenaire canadien Westbridge, qui dispose d’une vaste expérience dans le domaine du recouvrement des créances compliquées, et va surtout injecter de nouvelles ressources financières pour sauver l’institution».


LIRE AUSSI: Mauritanie. Blanchiment d'argent: création d’un Club des responsables de conformité des banques


Diabira Djeydi, directeur général Westbridge Canada, a, de son côté, expliqué l’option de l’institution qu’il dirige avec l’objectif d’en faire «un outil de développement communautaire de base, en phase avec les préoccupations et les ambitions du pays, en matière d’inclusion financière, d’équité sociale et de bancarisation».

La Nouvelle Banque de Mauritanie va soutenir l’action des institutions de micro-finance dans six secteurs à fort impact social: pêche, élevage, maraîchage, transports, automobile et textile.
Le 26/08/2020 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya