Fermer

Mauritanie-Union africaine: Faki Mahamat chez Ould Abdel Aziz pour parler sécurité

Mise à jour le 08/06/2017 à 09h43 Publié le 08/06/2017 à 09h32 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Sécurité au Sahel

#Mauritanie : Le président de la commission de l'Union Africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, effectue actuellement une tournée au Sahel. Il a été reçu en audience mercredi par le président Mohamed Ould Abdel Aziz, avec au menu la sécurité sous régionale.


Le président de la Commission de l’Union Africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, se trouve actuellement à Nouakchott, dans le cadre d’une tournée régionale. Il a été reçu en audience  mercredi par le président Mohamed Abdel Aziz. La rencontre a été dominée par des préoccupations sécuritaires.

Ainsi, à sa sortie d’audience, le président de la commission de l’UA a déclaré «la République Islamique de Mauritanie est un pays membre du G5 Sahel. Je suis là en signe de solidarité avec ces pays. Je viens exprime le soutien de l’Union Africaine (UA) aux gigantesques efforts déployés par ces états pour lutter contre le terrorisme».

Les autres membres du G5 Sahel, dont le secrétariat exécutif se trouve à Nouakchott, sont le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Tchad. Les efforts du G5 Sahel en matière de lutte contre le terrorisme et l’insécurité,  soutenus par l’UA portent «une initiative visant la mise sur pied d’une force commune» qui a été approuvé par le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’organisation panafricaine le 13 avril dernier.


LIRE AUSSI: G5 Sahel: pour un cadre commun de lutte contre la radicalisation et l'extrémisme violent

Cette démarche sera par la suite soumise à la validation du Conseil de Sécurité des Nations Unies (CS/ONU). Cette force de 10.000 hommes, aura  une dimension militaire et de police pour lutter contre le terrorisme et le crime transnational.

Les pays du Sahel ont besoin d’une assistance de 56 millions de dollars us pour la rendre opérationnelle.
Cette intense diplomatie sécuritaire est déployée dans un contexte trouble marqué par la multiplication des attentats terroristes au Mali, au Niger et au Burkina Faso.

Ainsi, la France a présenté mardi devant le Conseil de Sécurité de l’ONU, un projet de résolution autorisant le déploiement d’une force militaire africaine  basée au Mali«qui pourrait user de tous les moyens nécessaires pour  combattre les jihadistes et les trafiquants de drogue dans le Sahel».


LIRE AUSSI: Le G5 Sahel a t-il les moyens de ses ambitions?

Au cours de cette audience, le président mauritanien et le président de la commission de l’UA ont également abordé la grave crise politique, militaire et sécuritaire qui prévaut en Libye.
Ce pays a récemment  reçu la visite de plusieurs ministres africains envoyés par les présidents des pays membres d’un comité de haut niveau qui tentent de ramener la paix en Libye. Le président mauritanien fait parti de ce comité.

Le 08/06/2017 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi