Fermer

Vidéo. Mauritanie: l'opposition dénonce le processus électoral unilatéral

Mise à jour le 15/05/2018 à 12h56 Publié le 15/05/2018 à 12h54 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Mauritanie: l'opposition dénonce le processus électoral dans une marche
© Copyright : le360: Diemba Moussa Konaté

#Mauritanie : Le Forum national pour la démocratie et l'unité (FNDU), vaste collectif de l'opposition mauritanienne, a organisé une imposante marche à Nouakchott, dimanche 13 mai dans l'après-midi. Il dénonce une gestion "unilatérale" du processus électoral et exige la dissolution de la CENI.

Plusieurs milliers de partisans du Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU), un collectif de partis politiques, d'organisations de la société civile et de personnalités indépendantes, ont investi les rues de Nouakchott dimanche en fin d’après-midi, pour manifester contre la gestion unilatérale du processus électoral avec le slogan «Imposer une alternance démocratique».


LIRE AUSSI: Mauritanie: le FNDU dénonce la situation de crise que traverse le pays




Les manifestants sont partis de trois endroits différents pour converger vers le Centre national de formation des cadres de la jeunesse et des sports (CNFCJS), ancienne Maison des jeunes, situé en face du stade de la capitale, qui abrite également le siège de la Fédération de football de la République islamique de Mauritanie (FFRIM).

Tous les leaders politiques étaient de la partie

Les marcheurs ont dénoncé la gestion unilatérale du processus électoral prévoyant des législatives, des régionales et des municipales en 2018, en prélude à la présidentielle de 2019. Ils ont exprimé la détermination du FNDU à participer aux prochaines élections et exigé la dissolution de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). 


LIRE AUSSI: Mauritanie: le FNDU salue la volonté du président Aziz de respecter la Constitution


Bâ Mamadou Alassane, président du Parti pour la justice et l’égalité (PLEJ), Samory ould Bey, secrétaire général de la Centrale libre des travailleurs de Mauritanie (CLTM), Yahya ould Ahmed Waghef, président du Pacte national pour la démocratie et le développement (PNDD-ADIL), ancien Premier ministre et Lô Gourmo, vice-président de l’Union des forces de progrès (UFP), expliquent le sens de cette grande mobilisation, expression de l’aspiration au changement de tous les Mauritaniens.

Cette grande procession s'est clôturée par un imposant meeting populaire en début de soirée.  

Le 15/05/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya