Fermer

Mauritanie-Polisario: le gouvernement mauritanien recadre le responsable de la "RASD"

Mise à jour le 06/07/2018 à 15h21 Publié le 06/07/2018 à 13h16 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Mohamed Lemine Ould Cheikh Mauritanie

Mohamed Lemine Ould Cheikh, ministre de la Culture et de l’artisanat, porte-parole officiel du gouvernement.

© Copyright : DR

#Mauritanie : Le gouvernement mauritanien vient de recadrer le responsable du Polisario ayant traité de "traitres" certaines grandes figures politiques historiques de la Mauritanie qui ont occupé d'importantes fonctions au Maroc.

Le gouvernement mauritanien désapprouve vivement les propos du "Chef de la diplomatie de la RASD", Mohamed Salem ould Saleck, accusant de "trahison" certaines personnalités originaires de la Mauritanie, dont un ancien député de la Mauritanie au sein du parlement français, ayant par la suite acquis la nationalité marocaine.


>>>LIRE AUSSI: Prémices d’une crise entre Nouakchott et le Polisario

S’exprimant jeudi après-midi, à l’occasion du point de presse consacré aux commentaires des résultats de la réunion hebdomadaire du gouvernement, Mohamed Lemine ould Cheikh, ministre de la Culture, de l’artisanat et porte-parole du gouvernement, a recadré le responsable du Polisario en lui rappelant que «seuls les Mauritaniens sont habilités à évaluer les actes des personnalités politiques ayant marqué l’histoire du pays. Les déclarations de ce responsable du Polisario ont fait l’objet d’un large rejet de la part de l’opinion nationale, qui considère qu’elles sont injustifiées et diffamatoires, portant ainsi un énorme préjudice à des personnalités respectables et à leurs descendants».


LIRE AUSSI: Sahara: un ex-ministre algérien propose la voie marocaine d'une "large autonomie"


Pour rappel, Mohamed Salem ould Saleck avait été interpellé par un journaliste mauritanien au sujet des violations de droits humains dans les camps de Tindouf (Sud de l’Algérie) ainsi que sur le nombre croissant de fugitifs sahraouis qui regagnent régulièrement le Maroc

Complètement désarçonné par ce journaliste, très au fait de ce qui se passe à Tindouf, le ministre de la "diplomatie" du Polisario avait préféré botter en touche. Hors sujet, il sortit une réponse dilatoire pour parler des grandes figures mauritaniennes comme Mohamed Fall ould Oumeir, Ahmed ould Horma ould Babana, Dey ould Sidi Baba, etc., ayant acquis la nationalité marocaine et qui sont devenues d’importantes personnalités politiques au Maroc. Même si le ministre du polisario a fini par s'excuser, le mal a été fait, puisqu'il s'est mis à dos toute une opinion publique dont certains "symboles" ont été gratuitement attaqués.
Le 06/07/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya