Fermer

G5 Sahel: formé à Meknès, le général Hanena Ould Sidi prend les commandes

Mise à jour le 17/07/2018 à 15h45 Publié le 17/07/2018 à 10h42 Par Mar Bassine

#Politique
Général Hanena ould Sidi

Le général Hanena ould Sidi, nouveau commandant en chef de la Force G5 Sahel.

#Mauritanie : C'est un ancien de l'école militaire de Meknès, le général Hanena Ould Sidi, qui dirigera la force militaire du G5 Sahel. Beaucoup s'en félicitent déjà. Voici pourquoi.


Depuis plusieurs jours, le bruit courrait que les jours du général Didier Dacko étaient comptés à la tête de la force du G5 Sahel. Cette fois, c'est officiel: le Malien quitte le commandement de cette force multinationale regroupant des troupes des cinq pays du Sahel qui y ont adhéré, à savoir le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad. Le départ du général Didier Dacko fait suite à l'attaque menée contre le quartier général du G5 Sahel, à Sévaré, le 29 juin 2018. 

A la place de Dacko, c'est un ex-élève de l'école des officiers de Meknès au Maroc, le Mauritanien Hanena Ould Sid qui prend les rennes de cette force de 5.000 hommes. Des sources affirment, confiantes, qu'avec celui qui était jusqu'ici le numéro deux des formes armées mauritaniennes, il y aura un changement de ton. "On attend une véritable reprise en main sécuritaire", confie une source européenne à Radio France Internationale (RFI). 


>>>LIRE AUSSI: G5 Sahel: le général Didier Dacko sur un siège éjectable

Il convient de rappeler que Hanena Ould Sidi a été de tous les combats pour que les ressources financières de la force G5 Sahel soient portées à un niveau convenable. L'homme est connu pour sa "vision militaire claire", mais aussi pour sa "culture de  l'engagement international forte", selon toujours une source européenne. 

il faut dire que c'est un homme d'expérience qui a gravi les échelons en passant par tous les postes de commandement pour arriver au sommet. En effet, de la compagnie à l'état-major, en passant par le bataillon, Ould Sidi a accumulé une solide expérience en tant que chef militaire. 


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Attaque du QG du G5 Sahel: le coup de Trafalgar djihadiste

On s'attend à ce qu'il apporte beaucoup de changement dans la lutte menée contre les terroristes qui est la raison d'être de cette force. Car jusqu'ici, elle a peiné à convaincre. L'attaque terroriste contre deux camps du G5 en mars dernier à Ouagadougou avait porté un coup à sa réputation. Plusieurs bâtiments du QG local avaient été emportés, soufflés par une explosion. Signe que sur le plan sécuritaire, cette force multinationale n'était pas à la hauteur.  

Le 17/07/2018 Par Mar Bassine