Fermer

Mauritanie. Présidentielle: Bouamatou dans la short-list d'une candidature unique de l'opposition

Mise à jour le 26/02/2019 à 12h28 Publié le 26/02/2019 à 09h53 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Politique
Bouamatou
© Copyright : DR

#Mauritanie : L'opposition mauritanienne cible parmi les profils de ses possibles candidats à l'élection présidentielle 2019, Mohamed ould Bouamatou, banquier en exil depuis plusieurs années, d'abord au Maroc, puis en Europe.

Mohamed ould Bouamatou, célèbre banquier mauritanien, en exil au Maroc puis en Europe depuis plusieurs années, soutien de la première heure de Mohamed ould Abdel Aziz après le putsch du 6 août 2008, fait partie des profils de personnalités ciblées par l’opposition historique pour une possible candidature à l’élection présidentielle de juin 2019.

Cette perspective dont on parle depuis quelques semaines est désormais beaucoup plus qu’une simple hypothèse sortie des salons des quartiers résidentiels de Nouakchott.

Il s’agit d’une volonté matérialisée par une démarche concrète, effectuée par une vaste alliance électorale de l’opposition démocratique.


LIRE AUSSI: Qui est Ould Bouamatou, le cousin du président mauritanien interdit du territoire marocain?


En effet, le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU, composé de partis politiques, d'organisations de la société, de centrales syndicales et de personnalités indépendantes), le Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD), la Convergence Démocratique Nationale (CDN) et tous leurs alliés, ont saisi les chancelleries occidentales pour les questionner sur le cas du banquier, qui fait l'objet de poursuites depuis le 1er septembre 2017.

Bouamatou, fondateur de la Générale de Banque de Mauritanie (GBM) est en effet sous le coup d’un mandat d’arrêt international dont les notices ont été invalidées par Interpol voici quelques mois. Mais il est toujours dans le collimateur de la justice mauritanienne.

Dans leur correspondance adressée aux ambassadeurs occidentaux, l’opposition mauritanienne sollicite une pression amicale sur les autorités de Nouakchott pour l'annulation pure et simple des poursuites contre le banquier.


LIRE AUSSI: Mauritanie: Bouamatou doute de la mort "naturelle" du président Ely ould Mohamed Vall


Le courrier précise en outre que «les poursuites contre Mohamed Bouamatou, représentent un obstacle par rapport à un projet de rencontre envisagé par un comité de l’opposition chargé d’auditionner les personnalités susceptibles de porter les couleurs de la mouvance en perspective de l’élection présidentielle de juin 2019».

Ce document signale par ailleurs que les poursuites engagées par la justice mauritanienne contre Mohamed Bouamatou sont «une forme de représailles du régime de Mohamed ould Abdel Aziz, en réaction à son ralliement à l’opposition», en plus de son souci constant de rejet de toute  forme de violation des règles de bonne gouvernance et de respect des droits humains.

Rappelons que ce banquier fait l’objet de poursuites pour corruption présumée, dans le cadre de la crise née d’un projet de révision constitutionnelle comportant la suppression du sénat, qui avait agité la scène politique mauritanienne pendant plusieurs mois entre mars et août 2017.


LIRE AUSSI: Mauritanie: Interpol annule l'avis de recherches concernant Bouamatou


Mohamed ould Bouamatou, mécène réputé pour «sa générosité», est cité pour avoir financé à plusieurs reprises le pouvoir de Maaouya ould Sid’Ahmed Taya, Mohamed ould Abdel Aziz, en passant par Sidi Mohamed ould Cheikh Abdallahi, de l’avis de nombreux Mauritaniens.

Mieux encore, les largesses de ce banquier touchaient mêmes de nombreux opposants à travers tous les régimes, car il a toujours eu pour stratégie de ne jamais mettre ses œufs dans un seul panier.

Mais au-delà d’une hypothétique audition, l'éventuelle candidature de ce célèbre banquier mauritanien devrait induire deux grosses  interrogations: Mohamed ould Bouamatou a-t-il été enrôlé dans le cadre du recensement à vocation biométrique lancé en 2011? Dispose-t-il toujours de son passeport mauritanien? 
    
Le 26/02/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya