Fermer

Mauritanie: trois morts à cause de la "fièvre de la vallée du Rift", le gouvernement riposte

Mise à jour le 30/09/2020 à 11h47 Publié le 30/09/2020 à 11h45 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Politique
Fièvre de la vallée du Rift

Les vaches sont surtout les vecteurs du virus de la "Fièvre de la vallée du Rift".

© Copyright : DR

#Mauritanie : La fièvre hémorragique, communément appelée "fièvre de la vallée du Rift" a fait trois morts dans le centre et l'Est de la Mauritanie, annoncent les autorités sanitaires. Cette maladie virale, souvent observée chez les animaux domestiques, notamment les vaches, se transmet aussi à l'homme.

Trois personnes sont décédées des conséquences d'une fièvre hémorragique, ou "fièvre de la vallée du Rift" dans les régions du Taguant (au centre du pays) et de l’Assaba (à l'Est de la Mauritanie), indique le ministère de la Santé.

Cette pathologie "a également été diagnostiquées sur le bétail dans cinq régions du pays (Taguant, Assaba, Hodh El Gharbi, Brakna et Trarza)", explique une note conjointe des ministères de la Santé et de l’Elevage, qui annoncent avoir pris une série de "mesures de risposte" pour contrer la propagation de cette maladie. 


LIRE AUSSI: Le Mali se barricade face à la fièvre de la Vallée du Rift


La fièvre hémorragique est une "zoonose virale", c'est à dire un virus transmis par les animaux. Elle est souvent observée chez les animaux domestiques ruminants en Afrique subsaharienne, comme les bovins, les bisons... Dans la majorité des cas, l'infection chez l'homme résulte d'un contact avec le sang ou les organes d'animaux contaminés.

Le gouvernement recommande une série de mesures: "chauffer le lait avant consommation", une "bonne cuisson de la viande", une "séparation entre les lieux d’habitation et les endroits ou sont gardés les animaux", le "lavage des mains à l’eau et au savon après [un] un contact avec les animaux", "l’incinération des cadavres des bêtes mortes de cette maladie" et, enfin, "dormir sous des moustiquaires imprégnés" de solutions anti-moustiques. 

Le 30/09/2020 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck