Fermer

Mauritanie: voici les raisons de la visite du chef d’état-major des forces armées libyennes à Nouakchott

Mise à jour le 01/11/2020 à 15h09 Publié le 31/10/2020 à 13h25 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Politique
Mohamed Ali Hadad, chef d’état-major général des armées libyennes

Mohamed Ali Hadad, chef d’état-major général des armées libyennes, reçu par le ministre de la Défense mauritanienne Hanana ould Sidi.

© Copyright : DR

#Mauritanie : Mohamed Ali Hadad, chef d’état-major général des forces armées libyennes, est en visite en Mauritanie. Au menu de ce déplacement, plusieurs sujets d'intérêt régional, dont la lutte contre le terrorisme et la coopération avec le G5-Sahel.

Le chef d’état-major général des forces armées libyennes, le général d’armée Mohamed Ali Hadad, conduisant une importante délégation militaire, effectue actuellement une visite de travail en Mauritanie.

Il a été reçu en audience vendredi 30 octobre par le ministre mauritanien de la Défense nationale, Hanana ould Sidi.

Au cours de cette audience, le ministre mauritanien et le patron des armées libyennes ont évoqué «le renforcement des relations de coopération entre les deux pays, la coordination dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, ainsi que le cessez-le-feu signé récemment en Tunisie par les parties libyennes en conflit», explique l’Agence mauritanienne d’information (AMI), un organe du gouvernement.


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: le conseil des ministres du G5-Sahel à l'épreuve du terrorisme et du Covid-19


La délégation militaire libyenne a également visité le siège de l’Etat-major général des armées de Mauritanie (EMGAM) «dans le cadre du renforcement de la coopération entre les deux pays frères dans plusieurs domaines, et de l’ouverture de canaux de communication entre la Libye et le G5 Sahel».

Le G5 sahel est une organisation sous-régionale dédiée à la lutte contre le terrorisme, l’insécurité et à la coordination des efforts de développement. Elle est composée du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad.

Ce vaste espace de 5 millions de kilomètres carrés, peuplé de près de 100 millions d’habitants, est confronté au développement d’activités terroristes et d’autres relevant du grand banditisme, perpétrées par des groupes armés depuis plusieurs années.


LIRE AUSSI: Le gouvernement mauritanien nie avoir «vendu» Senoussi aux libyens


Une tourmente sécuritaire qui apparaît comme un des dégâts collatéraux de la guerre qui sévit en Libye depuis 2011, du fait de la prolifération des armes et de l’infiltration d’anciens combattants, selon de nombreuses analyses géopolitiques.

Une situation qui menace la résilience des Etats et des sociétés.

D’où l’importance vitale de la paix en Libye pour le Sahel et la nécessité d’une coopération sécuritaire entre les deux parties.

Le président mauritanien, Mohamed Cheikh El Ghazouani, assure actuellement la présidence en exercice du G5 Sahel.
Le 31/10/2020 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck