Fermer

Vidéo. Mauritanie: inondations et sit-in devant la présidence

Mise à jour le 14/09/2018 à 15h00 Publié le 14/09/2018 à 14h15 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
Mauritanie: inondations, sit-in devant la présidence
© Copyright : DR

#Mauritanie : Des pluies diluviennes ont causé d’importants dégâts à Bassikounou, à 1.400 km au sud-est de Nouakchott, à la frontière avec le Mali. En l’absence de réaction des autorités, les habitants de la région ont organisé un sit-in devant la présidence pour demander plus de soutien.

Il y a quelques jours, une note du Service national de la météo avertissait de risques d'inondations suite à des pluies diluviennes dans plusieurs régions de Mauritanie.

Moins de 48 heures après cette annonce, Bassikounou, ville située à 1.400 km au sud-est de Nouakchott, aux confins de la frontière avec le Mali, a été en proie à des pluies diluviennes. Les orages ont emporté une centaine de maisons et ont causé des dégâts matériels très importants.


Cette catastrophe naturelle a entrainé une véritable crise dans la région, comme en témoignent les habitants. Toutefois, les sinistrés avancent que l’intervention des autorités reste très limitée, tout en reconnaissant que l’armée a permis de déplacer les populations sinistrées vers des écoles de la région. 


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: l’UICN soutient la lutte contre les menaces d’inondations de Nouakchott


Face à l’immobilisme des autorités, des dizaines d'habitants ont organisé un sit-in devant la présidence. Selon leur porte-parole, Hanana ould Hanani, les populations du département sont confrontées à une crise catastrophique. C'est notamment la cas des villages de Nira et d’Argan. En conséquence, les populations de la région sollicitent l'intervention du chef de l’Etat Mohamed Ould Abdel Aziz, et sollicitent l’envoi d’un convoi de secours et la mise en place de centres d’accueil pour les personnes touchées.
Le 14/09/2018 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi