Fermer

Vidéo. Mauritanie: Nouakchott envahie par les ordures, l'armée appelée à la rescousse

Mise à jour le 22/08/2019 à 01h32 Publié le 21/08/2019 à 10h56 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
Mauritanie: Nouakchott envahie par les ordures, l'armée appelée à la rescousse
© Copyright : DR

#Mauritanie : Nouakchott croule sous les ordures et tous les quartiers sont concernés. Les nouvelles autorités ont demandé à l'armée de nettoyer la ville. Si cette initiative est bien accueillie, les élus des quartiers les plus sales se demandent si cette solution est pérenne.

Nouakchott, la capitale mauritanienne, croule sous des tas d’ordures visibles dans les rues de plusieurs communes et quartiers, donnant une repoussante image d'une ville poubelle.

Face à ce spectacle affligeant, les nouvelles autorités ont décidé de lancer une vaste campagne d’enlèvement des ordures.

Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation explique que l’opération «est organisée sur instruction du président de la République, Mohamed ould Cheikh El Ghazouani, conscient de la nécessité de nettoyer la ville de Nouakchott dans le cadre d’une nouvelle dynamique visant l’éradication du phénomène de prolifération des ordures».


LIRE AUSSI: Cameroun: la capitale Yaoundé envahie par les ordures


«[Cette initiative] est l’expression d’une volonté réelle de réduire temporairement le malaise des habitants de la capitale en attendant l’élaboration d’un plan visant l’éradication du phénomène de prolifération des ordures», poursuit ce communiqué.

Grâce au concours de l’état-major des armées, la campagne mobilise plusieurs centaines de militaires. Les soldats, appelés à la rescousse, enlèvent les ordures dans les neuf communes que compte la capitale mauritanienne.


Amadou Barro, adjoint au Maire de la commune de Sebkha, un quartier populaire de Nouakchott, par ailleurs responsable de l’assainissement, approuve le principe de cette opération, dans un contexte de grande insalubrité.

Ce responsable a également rappelé que la compétence de la gestion des ordures a été retirée aux communes depuis plus de 10 ans. 


LIRE AUSSI: Une commission de 7 ministres réfléchit sur la gestion des ordures


Ce responsable est également revenu sur l’histoire du dernier contrat signé entre la défunte Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN) et une mystérieuse société, EMATRAD, pour 1,7 milliard d’ouguiyas, qui s’est soldée par un véritable fiasco.

Ce responsable nourrit également certaines craintes par rapport à la durée de cette opération et la détermination des autorités à rendre cette action pérenne.

Gueye Abdoul Pathé, chef des services administratifs de la commune de Sebkha, applaudit quant à lui l’initiative des autorités, qui vient à point nommé, dans un contexte caractérisé par un sérieux problème dans la gestion des ordures ménagères dans la capitale.

Il salue le fait que cette campagne est menée grâce au précieux concours de l’armée nationale, qui dispose des ressources humaines et matérielles à même d'aider à rendre la ville propre. 

Toutefois, la propreté de la capitale incombe aussi au sens de la responsabilité dont peuvent faire preuve les citoyens.

A cet égard, il est fondamental que les autorités lancent une campagne de sensibilisation auprès de la population de la capitale, et que les comportements inapropriés soient sanctionnés.
Le 21/08/2019 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

à lire aussi