Fermer

Mauritanie: premier décès imputable au coronavirus

Mise à jour le 31/03/2020 à 09h40 Publié le 31/03/2020 à 09h20 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
Afrique du Sud. Coronavirus: les deux premiers morts dans le pays le plus touché

Transport d'une personne morte du Covid-19.

© Copyright : DR

#Mauritanie : La Mauritanie vient d'enregistrer son premier cas de décès lié au Covid-19. Il s’agit d’une femme âgée de 48 ans, arrivée à Nouakchott dans un vol d’Air France le 16 mars.

Après deux cas de malades guéris de la fièvre du coronavirus, sur un total de 5 patients, annoncés ce week-end, la Mauritanie a enregistré son premier décès  imputé à la pandémie mondiale ce lundi, selon une révélation faite au cours d’un  point de presse quotidien des autorités gouvernementales.

Ce premier décès concerne «une Franco-Mauritanienne, arrivée à Nouakchott dans un vol d’Air France le 16 mars dernier, et dont les passagers avaient été  placés en situation de confinement dans des endroits réservés à cet effet».

«Elle n’était pas symptomatique mais elle pouvait contaminer des personnes (...) Depuis hier (dimanche), elle a commencé à présenter des malaises qui se sont accentués ce matin (lundi). Elle a été transportée à l’hôpital, mais malheureusement, elle est décédée dans l’ambulance, à l’arrivée à l’hôpital», a expliqué Dr Amadou Ndiaye, responsable du centre d’isolement COVID-19, à Nouakchott.

C'est dire qu'elle n'était pas comptabilisée parmi les 5 cas confirmés de coronavirus enregistrés actuellement en Mauritanie.


LIRE AUSSI: Mauritanie: guérison des deux premiers cas de coronavirus


A ce jour, 5 cas de fièvre de coronavirus (Covid-19) avaient été officiellement  découverts en Mauritanie. Deux individus ont été contrôlés négatifs les 27 et 29 mars, et déclarés guéris le week-end dernier.

Au cours des dernières semaines, le  gouvernement mauritanien a pris plusieurs mesures sanitaires et sécuritaires visant à couper la chaîne de contagion du  coronavirus: suspension des vols internationaux, fermeture partielle des frontières terrestres, suspension de la prière collective, suspension des déplacements inter urbains et placement en quarantaine des villes de Nouakchott et Kaédi.
Le 31/03/2020 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya