Fermer

Vidéo. Mauritanie: Ould Ebetty postule au poste de bâtonnier pour rehausser le prestige de la profession

Mise à jour le 19/04/2020 à 13h54 Publié le 19/04/2020 à 12h58 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
Mauritanie: Ebetty postule au poste de bâtonnier pour rehausser le prestige de la profession
© Copyright : DR

#Mauritanie : Les avocats de Mauritanie s'"apprêtent à élire leur nouveau bâtonnier, à la tête de l’Ordre National des Avocats (ONA), en juin prochain. Une des grandes figures du barreau de Nouakchott, Me Brahim ould Ebetty, est candidat. Il revient sur son programme et les problèmes de la justice en Mauritanie.

Maître Brahim ould Ebetty, fort d'une quarantaine d’années de carrière, marquées par des combats épiques pour le respect des droits humain,  et une présence constante sur le terrain d’une justice souvent malmenée par sa dépendance vis-à-vis de l’exécutifs  de lobbies tribaux et autres, vient d'annoncer s'être porté candidat au poste de bâtonnier de l’Ordre National des Avocats (ONA).


«Après 39 ans d’exercice effectif et continu de la profession, j’ai pu me constituer un large réseau de relations au niveau national et international, à travers le corps de la magistrature, {un réseau} bâti en Mauritanie et ailleurs, sur fond de bonne moralité, de loyauté et d’intégrité», explique cet avocat.


LIRE AUSSI: Mauritanie: vers une révision des règles d’accès à la profession d’avocat


Déjà à la tête du barreau de Nouakchott, maître Ebetty s’engage à œuvrer désormais, s'il est élu, «au dépassement de toutes les considérations d’ordre politique, tribales et régionales, pour rehausser le prestige d’une profession, considérée, à juste titre, comme une des composantes des élites de notre  société par son rôle dans l’enracinement des valeurs de liberté et des droits de l’homme. Je voudrais agir à consolider le prestige de l’ordre et assurer son indépendance, créer les conditions d’un partenariat avec les autorités pour protéger les intérêts matériels et moraux des avocats, contribuer à l’assainissement du système judiciaire dans son ensemble, rendre effective l’assistance judiciaire dans toutes les régions, réactiver les relations avec l’Union internationale des Avocats Arabe, l’Union Internationale des Avocats et la Conférence Internationale des Barreaux de tradition juridique commune et tous les barreaux des pays avec lesquels nous sommes liés par des accords».


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: les avocats manifestent contre la modification du Code de commerce


Après une rencontre récente avec le ministre de la Justice, l’avocat dit avoir reçu des signaux de neutralité de la part du gouvernement, qui entend ainsi rompre avec les pratiques des régimes précédents, qui toujours tenté, et parfois même réussi, à imposer un homme de paille à la tête de cette honorable profession.
Le 19/04/2020 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya