Fermer

Mauritanie: colère des malades testés positifs au Covid-19, ils témoignent sur les réseaux sociaux

Mise à jour le 29/05/2020 à 14h06 Publié le 29/05/2020 à 11h27 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Société
Mohamed Nedhiri ould Hamid

Mohamed Nedhirou Hamed, ministre de la Santé (Mauritanie).

© Copyright : DR

#Mauritanie : Placés dans un campus universitaire à Nouakchott, les patients testés positifs au Covid-19 sont en colère. Ils déplorent, parfois à visage découvert, sur les réseaux sociaux, le manque de qualité du suivi médical et les conditions dans lesquelles leur traitement leur est administré.

Les malades testés positifs au Covid-19 sont en colère et ils sont de plus en plus nombreux à dénoncer les conditions de leur confinement mises en place par les autorités du pays.

Outre l'absence de soins, ils dénoncent les conditions d'hygiène dans lesquelles ils vivent, qu'ils jugent déplorables, et qui sont désormais étalées au vu et au su de tous, sur les réseaux sociaux, par les malades eux-mêmes, qui ont filmé le contexte dans lequel ils vivent.  

Parmi les personnes placées en confinement, certaines témoignent à visage découvert.


LIRE AUSSI: Mauritanie: quand le Covid-19 vire au business pour certains, le coup de gueule d’une députée


Parmi ces personnes, Sidi ould Mohamed Lemine, inspecteur de l’enseignement et blogueur, relayé par la presse locale, raconte sur sa page Facebook: «un mouvement de protestation spontané a éclaté suite à la détérioration de l’état de deux malades, l’un souffrant de maux de tête et de perte d’appétit. Cela s’est passé vers le crépuscule, en l’absence de tout médecin traitant. Les gens sont sortis, refusant de regagner les dortoirs, avant l’arrivée d’un soignant. Le responsable du campus, qui venait pour constater la situation, a été accueilli par des huées. Sous la pression des malades protestataires, et après plusieurs heures d’attente, un médecin est finalement arrivé pour examiner le patient».


LIRE AUSSI: Mauritanie. Covid-19: vives critiques contre la gestion du fonds de solidarité


Dans cette série de témoignages, on peut également noter ce cri du cœur d’un proche d’une patiente testée positive au Covid-19, adressé au ministre de la Santé, Mohamed Nedhiri Hamed: «je m’appelle Mohamed Tfeil, étudiant en médecine à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. Je suis actuellement au Centre d’infectiologie où est admise ma tante, du nom de Taghla mint Tecber, atteinte du Covid-19 et dans un état critique. Mais {il n'y a} pas de soins ni d’oxygénation».

La Mauritanie, comptait hier, jeudi 28 mai, 54 nouveaux cas d'infection au coronavirus (Covid-19), pour un total de 346 cas confirmés, dont 312 sous traitement, 19 décès et 15 guérisons, selon les dernières statistiques du bulletin quotidien du ministère de la Santé.
Le 29/05/2020 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya