Fermer

Cameroun: 103 candidats africains pour devenir des professeurs agrégés

Mise à jour le 06/11/2017 à 16h15 Publié le 06/11/2017 à 15h51 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Culture
CAMES agrégation

Les membres du Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (CAMES).

#Sénégal : La 18ème édition du concours du Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (CAMES) a actuellement lieu à l'université de Yaoundé I au Cameroun.

Le ministre camerounais de l'Enseignement supérieur, Pr Jacques Fame Ndongo, actuellement président en exercice du Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (CAMES), a procédé au lancement officiel de la 18e édition du concours d'agrégation CAMES en sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion. La cérémonie s’est déroulée vendredi dernier à l'université de Yaoundé I.


LIRE AUSSI: Sénégal: création de deux centres universitaires d'excellence pour les étudiants du continent


Cette année, 103 candidats sont en lice pour l’agrégation, issus de différents pays. Les candidats sont soumis à trois épreuves: la soutenance d'un travail de recherche, une analyse de texte et un exposé en guise de cours magistral. Tous les candidats ayant réussi les épreuves peuvent obtenir le titre d'agrégé de l'enseignement supérieur. Il n'y a en effet pas de limite de places.


LIRE AUSSI: Guinée: augmentation importante des primes des enseignants de l'enseignement supérieur

Ce concours se déroule en marge des activités préparatoires du 50e anniversaire du CAMES, "fine fleur de l'intelligentsia du continent", selon le ministre Fame Ndongo. Pour lui, "l'université doit devenir un technopôle de recherches et de solutions innovantes pour la nation. Car aujourd'hui plus qu'hier, le savoir est le moteur du développement économique".

Les célébrations du cinquantenaire du CAMES se dérouleront en mai 2018 à Ouagadougou au Burkina Faso.
Le 06/11/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne