Fermer

Sénégal: «Félicité» d’Alain Gomis aux Oscars, après Berlin, Ouaga et Khouribga

Mise à jour le 13/10/2017 à 11h03 Publié le 13/10/2017 à 10h03 Par Mamadou Awa Ndiaye

#Culture
alain gomis

Alain Gomis et Véronique Beya Mputu, interprète de "Félicité".

#Sénégal : «Félicité» d’Alain Gomis a été retenu parmi les 91 films en course pour les Oscars du cinéma 2018. Le long métrage du réalisateur sénégalais est en lice dans la catégorie «Meilleur film en langue étrangère».

Après avoir remporté l’«Ours d’Argent» à la «Berninale» et l’«Etalon d’or de Yenenga» au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) avec son film Félicité, le réalisateur sénégalais pourrait bien ajouter un «Oscar» à son palmarès. Son film est sélectionné dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère à la 90e édition des Oscars du cinéma.

«C’est la première fois dans l’histoire du cinéma sénégalais qu’un film est qualifié dans cette prestigieuse vitrine mondiale du 7e art», a souligné Huges Diaz, directeur de la Cinématographie au ministère sénégalais de la Culture.

Organisés par l’«Academy of motion picture arts and sciences», les Oscars priment les meilleurs films et les meilleurs acteurs du cinéma mondial. Cette année, Félicité, produit par Oumar Sall de «CinéKap», sera en compétition avec 91 autres films. Toutefois, la liste des nominés ne sera révélée que le mardi 23 janvier 2018. La cérémonie des Oscars aura lieu le 4 mars 2018 au Dolby Theatre à Hollywood et au Highland center aux Etats-Unis d’Amérique.


LIRE AUSSI: Cameroun. Cinéma: «Felicité» du Sénégalais Alain Gomis en ouverture du festival Ecrans noirs

Dans Félicité, Alain Gomis dépeint la vie d’une chanteuse dans un bar de Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC). Libre et fière, Félicité, interprétée par Vero Tchada Beya, verra sa vie basculer après que son fils, âgé de 14 ans, ait été victime d’un accident de moto. Débute alors une course contre la montre pour l’héroïne qui doit à tout prix sauver la vie de son fils et empêcher l’amputation de sa jambe.

Pour y arriver, Félicité doit réunir la somme d’un million de francs congolais. Malgré les difficultés de la vie, l’hypocrisie et le manque d’empathie auxquels elle fait face, l’héroïne refuse toute compromission et garde sa fierté intacte. Au cours de cette lutte pour la vie, elle tombera même amoureuse de Tabu, un frigoriste de son quartier.

Au Maroc, Félicité a été primé meilleur long métrage à la 14e édition du Festival de cinéma africain de Tarifa et de Tanger et tout récemment à Khouribga, où il a remporté le prix spécial du Jury au Festival du cinéma africain. 
Le 13/10/2017 Par Mamadou Awa Ndiaye