Fermer

Piratage informatique: la poste victime d’une razzia de plusieurs milliards de Fcfa

Mise à jour le 15/03/2017 à 13h11 Publié le 15/03/2017 à 10h32 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
Sénégal. la poste en permanence victime de fraudes qui lui coûtent des milliards de Fcfa

Les employés de la Poste ont choisi le thème de la fraude et des moyens de lutte pour leur assemblée générale.

© Copyright : DR/ laposte.sn

#Sénégal : Le groupe La Poste du Sénégal perd plusieurs milliards de Fcfa chaque année. Elle serait victime des cyber-attaques dont elle a du mal à se protéger, selon ses employés qui tenaient leur Assemblée générale.

Réunis en assemblée générale, ce weekend, le Syndicat national des travailleurs de la poste (SNT Poste) a fait le diagnostique des maux dont souffre leur entreprise. Sous le thème «la poste face au défi numérique», cette rencontre était l’occasion pour Amadou Dème, le secrétaire général de la SNT Poste de faire une inquiétante révélation. Aujourd'hui, avec la baisse de l'envoi de courriers physiques, la Poste a été obligé de lancer Poste Finances dont l'une des principales activités est le transfert électronique d'argent. Son service Post'One permet ainsi de recevoir de l'argent de façon instantannée. Les cybercriminels ont également compris tout l'intérêt qu'ils pouvaient en tirer. Le groupe a récemment perdu 411 millions de Fcfa dans plusieurs attaquées simultanées avant de s'en rendre compte. 
 


LIRE AUSSI: UEMOA: Macky Sall, «le Sénégal, deuxième économie de l’UEMOA, ne peut pas rester sans poste»



Phénomène mondial, le piratage informatique orchestré de manière industriel n’épargne pas la poste sénégalaise qui perd chaque année plusieurs milliards de Fcfa. «Nous  sommes piratés comme toutes les sociétés qui ont eu l’intelligence d’adosser leur exploitation sur le numérique. Nous en souffrons. Nous avons subi beaucoup de pertes», a révélé, Amadou Dème. Et plus inquiétant, la menace vient de partout. Ces cyber-délinquants opèrent de véritables razzias sur le système d'information, notamment les transferts. «Parfois, ce sont des pirates qui ne sont pas au Sénégal mais dans d’autres pays de la sous-région, voir même au niveau international», a-t-il ajouté.
 

Méthodes infaillibles


Malheureusement, leurs méthodes sont tellement sophistiquées qu’ils sont difficilement identifiables. ll est dés lors nécessaire à la poste de mieux se protéger contre le piratage. «C’est extrêmement délicat. Nous devons nous moderniser. Parce que nous avons une clientèle de plus en plus exigeante. Même si c’est un franc, c’est l’argent de la Poste, des Sénégalais », a poursuivi Amadou Déme. Malheureusement, les cyber-attaques ne sont pas les seules menaces subies par la Poste.

Le syndicaliste souligne également que leur entreprise doit faire face à la concurrence déloyale. Ainsi, l’une de leurs stratégies consiste à innover et proposer de nouveaux services pour mieux satisfaire les clients. «Nous sommes dans un monde de vitesse. Les gens n’ont plus le réflexe d’envoyer des lettres. Ils préfèrent, à partir d’un clic, envoyer des e-mails. Il nous fallait trouver une parade. C’est pourquoi nous avons lancé le courriel Hybride qui est mi-électronique et mi-physique», a-t-il souligné.



 

Le 15/03/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé