Fermer

Sénégal: le futur aéroport Blaise Diagne frappé par la malédiction

Mise à jour le 11/05/2017 à 13h35 Publié le 11/05/2017 à 13h33 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
Sénégal: l'aéroport AIBD en construction depuis 10 ans bientôt livré
© Copyright : DR

#Sénégal : La construction de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD) qui dure depuis dix ans est en passe de s'achever mais un incendie vient d'emporter tout le matériel de finition entreposé dans un des magasins de l’entreprise turque «Warehouse». Les détails.

C’est comme si le sort s’acharnait sur l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD). Sa construction a déjà pris dix ans -les Sénégalais se demandent pourquoi- et au moment de s'achever, un violent incendie vient d’emporter tout le matériel de finition stocké dans un entrepôt de la société turque «Warehouse».

Le feu a pu être maîtrisé grâce à l’intervention des sapeurs pompiers. Pour le moment, aucune victime humaine n’est à signaler, toutefois les pertes en matériel sont énormes même s’il est difficile de les estimer.


LIRE AUSSI : Sénégal: l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio-AIBD, l’intarissable vache à lait d’Eiffage


Selon la direction de l’AIBD, cet incendie n’influera pas la bonne marche des travaux de finition parce que le matériel brûlé n’était constitué que de pièces de rechange. Ainsi, l’ouverture de l’aéroport prévue en décembre 2017 ne devrait-elle pas être retardée. A ce jour, la quasi-totalité de l’ouvrage est terminée. «Cet incendie ne va pas compromettre les délais de livraison de l’aéroport», a rassuré Abiboulah Fall du département de communication de l’AIBD.

Une sécurité pour tous


Cet incendie survient alors que les Sénégalais ne se sont pas encore remis du choc provoqué par le drame du Daaka de Médina Gounass qui avait fait 29 morts. Le feu s’était déclaré au marché HLM de Dakar, détruisant plusieurs magasins de tissus. Comme si ces malheurs ne suffisaient pas, les sapeurs-pompiers ont dénombré, ce mercredi 10 mai, cinq enfants d’une même famille morts dans un incendie à l’Unité 17 des Parcelles assainies de Dakar. Ainsi serait-il temps pour l’Etat, pour les chefs d’entreprises et les populations d’être plus regardants sur les règles de sécurité.


LIRE AUSSI : Sénégal: l'aéroport en construction depuis 10 ans pourrait être livré en mai prochain


Sur un lieu de travail, il est de la responsabilité des dirigeants, des ingénieurs, des techniciens et des travailleurs de veiller à la sécurité de tout le groupe. L’employeur doit fixer et rappeler, à toute occasion, les règles de sécurité, veiller à leur respect scrupuleux et donner aux employés les équipements nécessaires à leur protection.

Par ailleurs, tous les employés sont tenus de se conformer, à la lettre, aux instructions de sécurité, d’être vigilants pour ne pas s’exposer eux-mêmes, ni exposer leurs collaborateurs à des dangers. Au moindre soupçon, ils doivent prévenir leurs supérieurs hiérarchiques. Tant de catastrophes pourraient être évitées en respectant ces règles de sécurité.

Le 11/05/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé