Fermer

Sénégal. Marchés publics: quand l'Etat laisse en rade les PME

Publié le 18/08/2017 à 17h17 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
pme
© Copyright : DR

#Sénégal : 7% des entreprises sénégalaises monopolisent la quasi-totalité des marchés publics, si l'on juge par la valeur des commandes qui leur sont adressées. Les 93% restants, toutes des PME, se partagent des miettes. Plusieurs facteurs expliquent cette situation.

Seules 28% des PME ont accès à la commande publique. Ces PME représentent pourtant 93% des sociétés au Sénégal, et font un chiffre d’affaires inférieur de 2 milliards de francs Cfa, alors que la commande publique avoisine 800 milliards de francs CFA.

Le directeur général de l’Agence pour le développement et l’encadrement des PME (ADEPME) veut corriger cette erreur en attirant l’attention des autorités sur ces petites entreprises qui œuvrent dans l’informel.

"Au Sénégal, 93% des entreprises sont des PME-PMI et affichent un chiffre annuel inférieur à 2 milliards de francs Cfa", a signalé Idrissa Diabira, directeur de l’Agence pour le développement et l’encadrement des PME. Il déplore le fait que la plupart de "ces entreprises soient dans l’informel" et ne "contribuent qu’à hauteur de 16% dans le chiffre d’affaires des PME". Ce triste constat rend difficile l’accès de ces entreprises à la commande publique et au financement bancaire.

Un meilleur encadrement pour les PME

Parmi les défis que doivent relever l’Etat pour aider les PME, figure en premier lieu: l’allègement des difficultés d’accès à la commande publique et aux financements bancaires. Afin de corriger cette anomalie, Idrissa Diabira prône la préférence nationale et suggère que "50% de la manne financière" provenant du Trésor public et allant vers les entreprises soient réservés à des "Entreprises locales".


LIRE AUSSI: Vidéo. Grand format: Abdoul Aziz Tall dit tout sur les 3 ans du Plan Sénégal Emergent (PSE)

Il faudrait au préalable accompagner les PME sénégalaises, mettre en place "un réseau Sénégal PME" dont l’objectif principal sera "d’optimiser l’offre de services en direction de ces acteurs qui, demain, doivent définir la ligne stratégique, évacuer et contribuer à orienter l’action des différents intervenants comme les agences, directions et structures membres de ce réseau", a précisé le directeur général de l’ADEPME.

Selon les chiffres de la Direction des petites et moyennes entreprises (DPME), "seules 45,6% des PME enquêtées déclarent connaitre l’existence des marchés publics". Et cette méconnaissance des marchés publics est plus frappante chez les personnes physiques (61,1%) que chez les personnes morales (44,6%). Le défaut d’une formation adéquate et des compétences managériales et techniques de plusieurs dirigeants de PME est à l’origine de cette situation. Il serait dès lors salutaire de bien encadrer les PME qui pourront ainsi saisir les opportunités qui s’offrent à eux, assurer leur développement et contribuer à l’accélération de la croissance au Sénégal.

Le 18/08/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

à lire aussi